Tromper sur les chiffres !

, par  MORA , popularité : 29%

Au centre de la ville, rue de Constantine, un policier en civil arrête le défilé, brandit un revolver, tire : il tue un très jeune garçon qui portait le drapeau.

La foule musulmane se scinde alors en deux groupes, dont un va déposer une gerbe au monument aux morts, tandis que l’autre s’égaille, s’empare d’armes improvisées, et massacre au hasard les civils français - avec des pierres, des couteaux et des haches, car les manifestants n’avaient pas d’armes à feu.

Trois jours plus tard, l’armée était là, et commençait une répression qui dura jusqu’au 16 mai. Le bilan officiel mentionne 1 165 victimes musulmanes, la presse d’opposition donne le chiffre de 45 000 morts.

Divers recoupements permettent de penser que le chiffre exact doit être inférieur à 45 000 mais dépasse 15 000. Du côté européen on compte 103 morts (dont 29 à Sétif) et 110 blessés.

Comment sous le couvert d’une pseudo autorité, on utilise les propos d’une personne décédée.. qui n’a pas fait au moins pour cela son travail et qui persiste dans la diffusion de chiffres non avérés.

De toutes façons, cette histoire est une tragédie sans nom et qu’elles que soient les origines de la situation, comment peut-on essayer de nous faire croire que du côté algérien, personne ne sait qui est mort dans sa famille ?

Une simple évaluation selon les populations à l’hectare de cette époque montre des chiffres sans rapport !

Si l’on prend un diamètre de 100 kms autour et que l’on prend la densité moyenne de 7 habitants au km2 (tient compte des zones urbaines et des grandes étendues sans douars ni villages..) cela donne :

100 km => 50 km de rayon avec la formule PI x rayon² cela donne arrondi à la centaine supérieure : 7900 km²

7900 x 7 = 55 300 habitants estimation.

Donc d’après les sources arabes, toute la population a été décimée dans un rayon supérieure à 100 kms ????? Bombe atomique ?

Manifestement, va falloir réfléchir sereinement.

De toutes façons, 1 seul mort c’est déjà trop, mais ce serait bien d’éclaircir ce point.

Voir en ligne : L’EXPRESS

Navigation

Brèves Toutes les brèves