Substitution de populations, mythe ou réalité ?

, par  Kir , popularité : 6%

Extrait de l’émission« Ce soir ou jamais » sur France 3, le 14 janvier 2009, avec le philosophe Michel Onfray :

"Génocide par substitution de population et préférence immigrée" cliquer ici

Pour compléter cette vidéo, prenez connaissance du « rapport qui dérange » dont il est question :

Le rapport qui dérange cliquer ici
ou sur NotreJournal Attention fichier de 80 Méga-Octets !

Voilà, à présent vous en savez un peu plus sur le sujet.

Si l’on pouvait songer que les thèses avancées par Michel Onfray n’étaient que simple réflexion philosophique, les chiffres précis du rapport font tomber les masques.

D’autant qu’il n’est pas le seul à commencer d’alerter l’opinion publique.

François Héran, le directeur de l’Institut National d’Etudes Démographiques, dans une interview de Soir 3,
prévoit le remplacement à terme de la population française par une population d’immigrés, si rien de change.

Faisant la promotion de son livre "Le temps des immigrés", il s’en prend à plusieurs mensonges.

LES MENSONGES

- Mensonge de Jack Lang, repris par la plupart des médias : « il n’y a pas tant d’immigrés que cela »

Monsieur Héran y répond en s’appuyant sur le déséquilibre et les tendances de l’heure actuelle (faudrait-il écrire "leurre actuel" ?) :

[vert fonce] " on ne peut pas prévoir l’immigration de demain, mais la place de l’immigration sera plus importante que maintenant.[/vert fonce]

[vert fonce]Il y aura de plus en plus de décès, et il y aura moins de naissances car il y aura moins de femmes en âge d’avoir des enfants, du coup le solde naturel énorme, le record qu’on vient de battre, 300000 naissances de plus que de décès, va fondre, va disparaître, et l’immigration sans le vouloir, sera en première ligne de la croissance de la population française.[/vert fonce]

[vert fonce]Je trouve que le débat politique ne nous prépare pas du tout à cette idée. "[/vert fonce]

Cette réponse, claire, est un appel au Pouvoir à nous préparer à cette substitution, au lieu de nous la cacher.

- Mensonge sur "La solution de l’immigration choisie"

Monsieur Héran dénonce ce concept d’immigration choisie.

[vert fonce](on nous explique) "l’immigration pourrait devenir secondaire dans la croissance de la population française, par exemple en privilégiant une immigration choisie au lieu d’une immigration subie.[/vert fonce]

[vert fonce]Cela ne marche pas, car l’immigration familiale, l’immigration d’asile restent très importantes, qui accompagnent l’immigration de travail même sélectionnée."[/vert fonce]

Qu’en est-il du métissage dont parlent Nicolas Sarkosy et Ségolène Royal ?

[vert fonce]" Le brassage va continuer, ce n’est pas que je sois pour ou contre, c’est une question objective : l’immigration deviendra le premier moteur de croissance, alors forcément le brassage va progresser, et rien ne l’arrêtera, donc il vaut mieux s’y préparer que d’essayer de nier la réalité."[/vert fonce]

La myopie des politiques

[vert fonce]" le débat politique n’envisage pas du tout ce qui va se passer d’ici une génération, ce qui me frappe beaucoup dans l’ensemble du débat politique, c’est qu’il est assez myope de ce point de vue là. Le rôle du démographe n’est pas du tout d’interpeller les candidats ou de commenter l’élection présidentielle, mais c’est d’essayer de faire en sorte que le regard puisse se porter plus loin, et essayer de faire en sorte qu’on puisse prendre en compte les données démographiques de base, les grandes lames de fond qui définissent la dynamique de la population. "[/vert fonce]

Vous avez encore un doute ?

Une dernière citation de Louis MICHEL, Commissaire européen au Développement et à l’Aide Humanitaire :

[bleu marine]" L’immigration est un phénomène naturel, qui a toujours existé, on ne peut s’y opposer, il faut simplement l’aménager, pour que l’immigration devienne apaisée. Bien sûr quelques contrôles sont nécessaires et il faut respecter la légalité."[/bleu marine]

Reste la question de savoir si cette transformation (ou substitution), que certains affirment inéluctable, que d’autres qualifient de "génocide identitaire ou ethnique", pourrait se réaliser pacifiquement, voire "en douce", ou bien dans la violence ?

Si l’on s’en réfère à notre DOM de La Réunion, où le brassage des cultures, la coexistence des "Zindous", des "Zarabs", des "Caffres" (descendants d’esclaves), des Créoles et des "Zoreilles" (les métropolitains) n’a pas présenté de problème jusqu’à présent, y compris dans la diversité des religions, on peut en conclure que la République, à elle seule, rassemble ses citoyens.

Mais, nul ne peut s’empêcher de prendre en compte la montée de l’intégrisme.

Inéluctable, elle aussi ?

Quant à "nouzôtres", l’expérience nous a donné une guerre d’avance sur les conclusions du sujet.

Note de l’auteur de l’article : Il ne s’agit pas uniquement de l’immigration en provenance d’Algérie, mais aussi celle des pays d’Afrique, de l’Europe de l’Est (dont nous voyons un grand nombre de ressortissants mendier dans les rues), de la Chine (il est vrai que les Chinois sont très discrets et qu’on ne les voit ni mendier, ni mettre les banlieues à feu et à sang), etc.

Voir en ligne : Génocide par substitution de population et préférence immigrée

Navigation

Brèves Toutes les brèves