Un regard suisse sur l’Algérie !

, par  MORA , popularité : 43%

Pas très jojo ! Mais bon.....

Depuis plus huit ans, le pays est géré d’une façon proche de la mafia. Un parrain (Bouteflika ou autre) décide de tout. Des sous-chefs sont là pour le bon déroulement des affaires.

On ne cherche pas à ruiner le business qui rapporte et qui ne demande aucun effort (le gaz) mais on ne laisse pas les ennemis toucher ou agresser les potentats ou leurs intérêts. De ce fait, rien ne bouge en Algérie ou on fait semblant, notamment dans les journaux ou a travers ces manifestations à l’intérieur de pays, tel ministre du transport qui vérifie que les boulons de la barrière de sécurité de l’autoroute sont serrés ou tel ministre des moujahidines (combattants de la guerre d’Algérie) qui distribue, aux pauvres, de la nourriture pendant le ramadan.

Pendant ce temps, des manifestations et attentats terroristes continuent à alimenter les pages faits divers des journaux. A l’extérieur, le pays est isolé politiquement mais convoité pour son gaz et sa solvabilité.

Très difficile de comprendre pourquoi ses jeunes et moins jeunes ne pensent qu’à le quitter ?

Voir en ligne : Courrier International

Navigation

Brèves Toutes les brèves