Les nouvelles de la pêche... pardon... de la presse :

, par  DiaOulRu , popularité : 40%

Liberté, Egalité, Fraternité qui disent. Quelle galère !

Il est interdit de fumer dans un bureau de tabac là où justement on en vend.
Il est interdit de trop boire d’alcool à celui qui conduit. Avant à 0,8 on était sobre.
Maintenant à 0,4 on est ivre. L’alcool à 42°, ça n’est plus ce que c’était !
Il est interdit de détruire un radar même si on sait qu’il n’est pas là pour contrôler la vitesse.
Il est interdit de donner des gifles aux écoliers mal polis.
Il est interdit de cracher par terre et de parler breton.
Il est interdit de battre son épouse même avec une fleur.
Il est interdit de ne pas vouloir faire la guerre quand on ne veut pas la faire.
Il est interdit de résister aux gendarmes qui vous conduisent au poteau d’exécution quand on ne veut pas faire la guerre, déserteur en temps de guerre.
Il est interdit de franchir une ligne continue sur une route quand on a envie de se suicider.
Il est interdit de « griller » un feu rouge ou de téléphoner devant un policier même si on a envie de se faire supprimer son permis de conduire.
Il est interdit de se crever un œil quand on est beau pour être plus moche. Ça coûte cher à la Sécurité Sociale si on s’est raté et qu’on souhaite se faire soigner
Il est interdit d’être vieux. Ca coûte cher à la société.
Il est interdit d’être jeune plutôt que d’être vieux. Ça coûte aussi cher à la société.
Il était interdit d’interdire en 1968… maintenant on peux faire ce qu’on veut… en dehors des interdiction !

Les joueurs de l’Equipe de France de football ont perdu leur maillot bleu. Il est désormais devenu rouge. Les joueurs de l’équipe d’Espagne ont vu rouge, ce qui est normal, comme leurs taureau, et ont défaits nos joueurs déguisés en Père Noël, et qui en sont verts de rage d’avoir été pris pour des bleus.

Ca y est, c’est fait. Le bon peuple étant incapable de faire le bon choix, ça n’était pas la peine de lui redonner la parole. Quoi que l’on pensait du traité de Lisbonne, qu’il se trouvait être bon ou mauvais, que l’on avait été partisan du Oui ou du Non, un coup de force institutionnel a fait fit de ce que le divin Peuple aurait pu décider. Comment pouvons nous prétendre de vivre dans une démocratie, est-ce que tout un chacun sait ce que ce terme signifie ? Et bien allons donc vers une Europe qui semble bien éloignée du citoyen ordinaire puisque nous ne savons même pas quel est le contenu du panier, encore faudrait-il connaître la composition de la sauce avec laquelle a été agrémenté le plat.

Que se passe t-il donc dans l’opinion ; ou tout au moins dans celle des médias. Bizarre. Ces médias qui après avoir adulé un homme retournent les crêpes et démolissent sans retenue celui qui a été porté au pinacle. Les ‘’élites’’ (Je plaisante, bien sûr) politiques, intellectuelles, journalistiques, cette faune bien pensante qui devrait bien penser ont entrepris de renverser une idole devant laquelle hier encore tous se prosternaient jusqu’à se salir le nez sur le sol.

à suivre, si vous le désirez !

Navigation

Brèves Toutes les brèves