Dernier acte de la Bataille d’ Alger

, par  Danièle LOPEZ , popularité : 41%

15 OCTOBRE 1957

Dernier acte de la Bataille d’ Alger.

Dans Historia La Guerre d’ Algérie , le Colonel Roger Trinquier raconte la dernière arrestation qui mettra fin à la Bataille d’ Alger.

Ben Hamida sous les verrous , son réseau tombera très vite.

Parmi les rebelles capturés, une européenne, Jeanne –Marie Francès . Elle appartenait à leur organisation et s’occupait du « service renseignements et liaisons » pour faire échec à l’ Armée et "alimenter" les rebelles.

Le colonel Godard s’adressant à Ben Hamida, lui proposa d’écrire librement tout ce qu’il avait à raconter en ces termes :

- « Vous pouvez refuser d’écrire,vous êtes libre. Votre organisation est entièrement détruite. Vous êtes le dernier que nous attendions , nous pouvons plier bagage. Ce ne sont donc pas des renseignements que nous vous demandons, c’est L’HISTOIRE.
Elle pourra servir à tout le monde
. »

Ben Hamida reconnaitra dans ses écrits que le colonel Godard avait fait toute cette guerre dans la Casbah d’Alger en évitant que la population civile musulmane n’ait à en souffrir .

Ce ne sera pas le cas de la presse ni de personnalités de gauche mobilisées contre la guerre qui décrièrent l’armée , l’accusèrent de tous les maux.

En conclusion, écrit le colonel Roger Trinquier,

« … nos adversaires nous avaient mieux compris et mieux appréciés que beaucoup de nos compatriotes. »

Ainsi prend fin , ce 15 octobre 1957 , la bataille d’ Alger.

Les parachutistes pourront repartir dans les djebels. Les algérois pourront enfin respirer.

pas très longtemps.

le bureau de liaisons
ben hamida

Navigation