La preuve par l’exemple !

, par  Jean-Marie Avadian , popularité : 27%

Hollande nous dit que l’école de la république est en déshérence et pour le prouver il montre combien  il maîtrise mal le calcul qu’on enseigne au CM2.

Cependant, il aurait été plus convaincant s’il avait lui-même fréquenté ces écoles laïques où on apprend à compter alors qu’il est issu des écoles privées où on apprend à ne pas mentir.

Sur le mensonge justement, le débat a montré qu’il n’acceptait pas que le président sortant dise que notre futur président est un menteur.

J’en ai pris bonne note et je constate donc que sur les exemples qu’il a fourni s’il nement pas, Hollande ne dit pas la vérité  !

Qu’il ne sache pas compter c’est possible mais ce serait inquiétant, qu’il soit naïf au point de croire tout ce que Cahuzac lui balance c’est aussi inquiétant. Mais à nous de voter.

 

 

Exemples de calculs électoralistes relevés hier dans les propos de Hollande.

 

1.       La table de multiplication par 5  !

Les 12000 enseignants supplémentaires coûteront chaque année 500 millions d’euros dit-il. Et il ajoute qu’au bout de 5 ans cela fera 2 milliards.

 

Certes 500 x 5 ça ne fait pas le compte mais ce n’est peut être qu’un arrondi.

Pour les amateurs de vrais chiffres c’est 525 millions pour la première année, 2625  millions pour la cinquième soit un total de 7875 millions pour les 5 ans et 2625 millions par année suivante même s’il n’est pas réélu.

 

2.      Les pourcentages  !

A trois reprises Hollande a dit que la TVA sociale de 1,6% allait priver de 300 € un smicard. Il a ajouté qu’il savait de quoi il parlait car il avait fait les calculs lui-même.

 

Le montant du SMIC mensuel brut est de 1398,37 € aujourd’hui soit  16780 € par an.

Ce salaire est amputé à la source des charges sociales et le salarié ne touche que 1 096,94 € par mois soit 13163 € par an.

Par conséquent pour un salarié qui dépenserait tout son argent pour acheter des produits taxés à 21,2% au lieu de 19,6% la part de ce surcroit de TVA représenterait 210 €

Mais un smicard doit aussi se loger et le loyer n’est pas assujetti à la TVA (3600 €  ?). Il consacre également une part de son budget à des achats pour lesquels cette TVA sociale ne s’applique pas et pour des dépenses exonérées. On est donc loin du compte, selon la répartition de l’INSEE je trouve qu’en moyenne on ne dépasse pas les 122 €.

Même pour un couple avec deux revenus de smicards, ce que Hollande a omis de préciser, sa fiction dépasse nettement la réalité.

 

3.      Rien ne se perd, rien ne se crée tout se transfère  !

Hollande a promis de geler le prix des carburants. En réponse à Sarkozy qui disait que c’est le contribuable qui paiera la note il a explique que cela ne couterait rien au contribuables et il s’en est expliqué  :

L’État touche la TIPP et la TVA sur les carburants. Quand le prix augmente la TVA aussi. Hollande dit que cette augmentation de la TVA qui sera annulée permettra a l’État de maintenir le prix des carburants donc sans mettre le contribuable à contribution.

 

La TIPP étant fixe l’analyse de Hollande se tient du moins sur ce qui est affecté par une augmentation. Alors pour voir l’idiotie de son propos prenons un exemple.

Un automobiliste faisait hier le plein avec 50 €. Demain si le prix augmente il paiera disons 55 €.

Et ce sont ces 5 € supplémentaires que Hollande prévoit de prendre à la charge de l’État.

La TIPP étant fixe, ces  5 € se décomposent en 4,13 € de carburant et 0,87 € de TVA (nouvelle TVA à 21,2%). Le calcul serait le même si la TVA à 19,6% était maintenue.

Donc Hollande propose d’utiliser les 87 centimes supplémentaires qu’il ne touchera pas puisque l’automobiliste ne paiera que 50 € pour rembourser aux pétroliers les 4,13 € qu’il leur devra  !

 

Hollande est plus fort que Houdin et Houdini réunis. Hourrah  !

S’il peut aussi escamoter la dette de la France on est sauvé  !

 

En réalité, le contribuable paiera donc les 4,13 € à la place de l’automobiliste.

C’est donc tous ceux qui paient des impôts, les riches, qui prendront à leur charge les dépenses des pauvres qui ont des voitures. Chez ces pauvres il y a certes des grosses cylindrées qui consomment beaucoup d’essence mais il y a beaucoup plus de riches qui paient des impôts (53% de la population) que de pauvres qui roulent sans compter dans leurs Maserati, Ferrari ou Porsche.

 

Conclusion  ?

S’il ne sait pas compter c’est pas grave car nous comptons sur lui.

 

 

Voir en ligne : http://blog.francetv.fr/blogistan-a...

Navigation