Le coup de gueule du général ROUDEILLAC Information transmise par mail par G.L.

, par  Jean Claude THIODET , popularité : 54%

Le Post "coup de Gueule" du Général ROUDEILLAC Refusé par la presse !!

< DEUX POIDS ET DEUX MESURES DANS LES MÉDIA>

lire

De l’ "AMICALE NATIONALE DU 22°BCA et des Troupes de Montagne SIDI BRAHIM CANNES, NICE et VILLEFRANCHE/MER" (Message du 09/01/11 )

Un "incident" tout récent , qui mérite d’être diffusé, pour souligner l’hypocrisie des médias... Le Figaro en tête...

Après la mort quasi simultanée de deux jeunes français otages au Niger et du 53ème militaire français tombé en Afghanistan, le Général(2S) ROUDEILLAC a voulu "poster", sur le Blog du Figaro, le message dont le texte est rapporté ci-dessous. Ce message a été refusé "au nom des dispositions de la charte d’éthique du journal".

[bleu marine]Cet incident est à rapprocher du "matraquage médiatique quotidien" dont nous sommes l’objet à propos des deux journalistes otages en Afghanistan, alors que la détention d’autres otages français, en Somalie ou au Niger "sombre dans l’indifférence".[/bleu marine]..

"Deux Français se font tuer au Niger, un sous-officier français se fait tuer en Afghanistan.

Que font les médias ?

Face à ces trois destins cruels, ils relèguent au second plan de leurs préoccupations la mort en service du militaire français, pour commenter à souhait la fin tragique de deux hommes, qui avaient fait le choix de se rendre au Niger, pour des raisons qui leur étaient propres.

Et en cela réside la différence avec le 53° militaire tué au combat.

Ce militaire s’est rendu en Afghanistan sur ordre de la France (ou plus exactement sur ordre des représentants politiques des Français).

Cette obéissance aux décisions de la Nation mériterait de ne pas passer au second plan.

Ce sous-officier tué au combat mérite donc notre compassion.
La France doit se sentir responsable de ce qui lui est arrivé.

Les médias feraient bien de souligner la grandeur du sacrifice consenti et du métier des armes, la noblesse de l’obéissance aux décisions de la démocratie, le respect que se doit d’avoir la nation à l’égard de ses armées et de ses enfants qui acceptent de servir, sans compter.

Mais le plus insupportable demeure l’indifférence, voire le mépris de certains faiseurs d’opinion, convaincus de détenir la vérité."

Le Général (2S) ROUDEILLAC précise :

"J’ai posté le commentaire ci-dessous à 09h10...à 09h13 je recevais la mention de son rejet, au nom des dispositions de la charte d’éthique du journal."

Et il ajoute :
"Je crois que cet incident mériterait d’être porté à la connaissance du plus grand nombre."

"Malheur à celui qui montre du doigt la partialité des médias" Gérard LIEBENGUTH : Président Amicale Nationale du 22°BCA et des Troupes de Montagne

Message repris sur de nombreux sites et Blogs

lire

lire

Caporal Chef Hervé Guinaud (42 ans) 53° Mort au champ d’honneur, en Afghanistan (en faisant son devoir et non du tourisme...)

Vincent Delory et Antoine de Leocour qui allait se marier au Nigerlire

Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier Les 2 "touristes" farfelus irresponsables partis faire du militantisme politique perso dans les montagnes Afghanes, de leur propre initiative, une fois leur reportage avec l’armée terminé !!lire

G----- L—, président de la DIRe, commente :

Et pendant ce temps, les médias nous bassinent sans arrêt avec leurs deux abrutis prisonniers volontaire auxquels les professionnels sur place avaient vivement déconseillé d’aller dans les montagnes afghanes.

Une initiative, qui plus est, totalement personnelle et irresponsable puisque prise une fois leur reportage réalisé, et non pas dans l’exercice de leur mission comme le déclarent abusivement leurs collègues de FR3 et des Journaux Télévisés (en toute désinformation délibérée).

Excursion qu’ils ont entreprise à titre strictement personnelle au lieu de reprendre l’avion qui était prévu, avec des guide (pseudo-guides !!) plus cupides que compétents, plutôt que ceux, plus éprouvés et sûrs que leur avait fournis l’armée.

[bleu marine]Excursion politique et non journalistique puisque exécutée au seul motif idéologique gauchiste : Ils avaient manifesté : "vouloir assurer les talibans de la compréhension et du soutien de la presse et de la gauche française dans leur lutte[/bleu marine] "

Une imprudence qui a déjà couté fort cher en recherches sur place, mettant en danger des militaires et les équipages d’aéronefs dans une zone à risques les jours qui ont suivi leur disparition, comme cela a déjà été rapporté par des éléments de l’armée de l’air sur place qui ont dû participer aux recherches de ces deux irresponsables.

Navigation