Résultats du Test : êtes-vous Français ? Première partie : les français de "souche"

, par  NEMO , popularité : 29%

[(Voir TEST : Etes-vous français ? et Résultats du test êtes-vous Français ? 2ème partie )]

Résultats du test ETES-VOUS FRANÇAIS ? 1ère partie -

Nous vous donnons aujourd’hui les résultats pour les français de souche, c’est bien normal qu’ils passent devant, après tout ils étaient là les premiers. La semaine prochaine, vous saurez tout sur les français issus de la diversité. Enfin, dans 15 jours, vous aurez les réponses au cas n°3, le plus sensible, donc celui que je vous révèlerai en dernier, quand il ne me sera plus possible de tourner autour du pot.

Rappel du test : une équipe française reçoit une équipe étrangère. C’est du sport, mais ça pourrait être des échecs, des cartes, n’importe quelle compétition pourvu qu’il y ait un gagnant et un perdant.
Vous êtes français de souche. Vous avez choisi la réponse :

Proposition A – Vous êtes amateur du sport en question. Vous souhaitez la victoire de l’équipe française.

Vous ne vous posez pas de question. C’est votre équipe qui doit gagner. Vous êtes prêt à tout. A brandir le drapeau, à vous peindre la figure, à crier « oh hisse… enculé » quand le gardien adverse dégage son camp si c’est du foot. Ça ne vous empêche pas de râler après les joueurs de l’équipe française quand ça va mal, l’entraîneur de l’équipe même quand ça va bien.
De toutes façons, sorti du sport, vous râlez tout le temps, sur tout : la vie chère, les impôts, le gouvernement, les radars, la vitesse, l’alcotest, l’interdiction de fumer, les fumeurs, les râleurs, les fonctionnaires, les riches, la police, la justice, les élus, les nommés... Sinon, personnellement, vous êtes plutôt satisfait de votre sort.

Au fond, si vous attendez dans l’angoisse le résultat de ce test, ce n’est pas parce que vous craignez de ne pas être français, ça, vous l’êtes, le test est sans ambiguïté. Non, ce qui vous mine, c’est la crainte d’être le mauvais français que pointent d’un doigt réprobateur, tous les jours que Dieu fait, au journal de 20 heures, des gens gonflés de certitudes, plus ou moins correctement habillés, mais toujours l’air bien prospère. Vous avez peur d’être raciste, xénophobe, insensible au malheur des autres, mauvais citoyen chez vous, mauvais touriste chez les autres, bref, vous craignez de vous reconnaître dans le beauf que ces beaux messieurs ou ces belles dames fustigent avec un air de profond dégoût.
C’est vrai qu’ils vous font souvent honte. Reconnaissez aussi que vous n’aimez pas trop qu’il y ait tant d’étrangers, surtout dans votre quartier, que vous trouvez qu’on en fait un peu trop pour les français issus de la diversité, comme ils disent, et pas assez pour vous, et que la charité c’est bien joli, mais ça finit par nous coûter bien cher, et encore si on nous disait merci.

Mais d’un autre côté vous seriez le premier à vous interposer si on touchait à votre ami Amar, le marchand de légumes, qui vous offre de temps en temps une mangue à tomber, ou à votre femme de ménage Mauricienne, qui est si courageuse, sans mari et avec sa ribambelle d’enfants. Vous l’aidez comme vous pouvez, on peut dire que vous habillez toute sa famille avec tous les habits presque neufs que vous lui donnez. C’est même grâce à vous (sans vouloir vous mettre en avant) qu’elle a pu renouveler sa carte de séjour. Il y avait à la Préfecture une fonctionnaire martiniquaise qui lui faisait des misères, vous vous rendez compte, je mettrais ma main à couper que c’était parce qu’elle était Mauricienne… Quels racistes, ces noirs ! Si ce n’est pas une honte !

Allez, rassurez-vous ! Vous êtes un bon français. Un peu lourd, un peu beauf, c’est vrai. Mais c’est avec des gens comme vous qu’on a fait la chair à canon qui a tant servi la gloire de notre drapeau. Et pendant ce temps-là, où est-ce qu’ils étaient, les donneurs de leçons (voir à réponse D) ?… Bravo ! Vous avez les félicitations du Jury, à l’unanimité !

A’ – Vous souhaitez la victoire de l’équipe française, même quand c’est l’équipe de France de football, et même quand c’est Domenech qui est le sélectionneur, et vous ne cachez pas votre joie, même quand elle se qualifie en marquant un but avec la main.

Il faut avouer que les auteurs du test envisagent cette réponse A’ comme purement théorique. D’après eux, une telle réponse n’est pas possible dans la vraie vie . Si par extraordinaire une personne humaine a choisi la proposition A’, qu’elle se fasse connaître d’urgence auprès de Notre Journal. Les experts souhaiteraient qu’elle leur fasse don de son corps. Ils espèrent, en étudiant son cerveau, faire faire un grand pas aux sciences cognitives. Ils envisageraient même d’empailler cet être phénoménal et de l’exposer dans le hall du CNRS.
Sinon, même résultat que A : félicitations du Jury ! Mais avec un sérieux doute sur l’intégrité mentale du lauréat.

B & C – Vous n’êtes pas amateur de sport en général, ou de la discipline en particulier. Peu importe, à tout prendre, « préférons Français ».

Vous êtes ce qu’on appelle un Français « mou », communément désigné par le terme de « Français moyen ». Vous n’êtes pas encore malade de votre francitude, mais vous faites partie des personnes à risque . Le risque de contracter le virus « cosmopolitus viciosis » est important, surtout pour les réponses C. Ce virus est dangereux. Il peut vous amener à la proposition D. Il faut vous soigner !

Ne vous affolez pas pour autant, Notre Journal vous fournit le remède  :
Videz votre livret de caisse d’Epargne (de toutes façons, vu ce qu’il vous rapporte…). Achetez une immense TV à écran plat, son surround, caisson de basses, hauts-parleurs, vous trouverez tout ça pour pas cher, remplacez votre vieux canapé par un bon fauteuil bien profond et bien confortable, avec ottomane pour les pieds, ramenez plusieurs packs de bière du supermarché, mettez-les au frigo pour que les bouteilles soient bien fraîches, dites à votre femme de vous faire des merguez et des frites, munissez vous d’une trompette ou d’un sifflet, et installez vous confortablement chaque fois qu’il y a un match international de n’importe quoi – si c’est pendant vos heures de travail, trouvez un prétexte pour vous éclipser. Pendant la rencontre, ne pensez plus à rien. Buvez, sifflez, criez, mangez… Au bout de quatre ou cinq séances, vous devriez constater une nette amélioration.
Le Jury vous accorde la mention Moyen. Peut mieux faire.

D – Vous supportez l’équipe adverse.

Si c’est parce que vous êtes de mauvaise humeur, sans autre raison, consultez un gastro-entérologue ! Vous avez peut-être tout simplement un ulcère à l’estomac (encore une fois, ça ne vaut pas si c’est l’équipe de France de foot qui joue, avec Domenech comme sélectionneur).

Sinon, voici ce que le test révèle de votre personnalité : i l y a de fortes chances que vous soyez fonctionnaire, de préférence universitaire, ou dans le para-public. Aigri, ça va souvent de paire. Vous êtes persuadé que vous gagneriez beaucoup plus en travaillant dans le privé, mais voilà, vous êtes viscéralement attaché au service public. Et tant pis si l’Etat Français que vous abhorrez ne reconnaît ni votre valeur, ni le sacrifice de votre personne à la France, vous irez jusqu’à la retraite.

Comme vous estimez que, bien que travaillant trop, ce qu’on vous fait faire n’est pas à la hauteur de vos compétences, vous vous êtes inscrit dans une association qui vous permet enfin de donner toute la mesure de votre « humanité ». Le but de votre association est soit d’aider les français malgré eux, soit d’aider les étrangers malgré les français.
Vous adorez, en tant que membre dirigeant de l’association, donner votre avis dans tous les médias possibles : manque de moyens, il fallait faire, mais pas comme ça… l’attitude de la police est scandaleuse, le gouvernement est formé d’un ramassis de crétins, l’Etat doit payer etc… Vous faites partie de ceux qui défilent pour tout et contre tout, partout et tout le temps. Entre deux protestations, vous signez une pétition. Votre plus grand bonheur, c’est d’emm..r vos contemporains, surtout quand ils sont de la catégorie A ou B.

Les réponses D sont souvent pacifistes . On en trouve à toutes les époques. Au 20è siècle, elles se sont illustrées en 38 en applaudissant Munich. On les a retrouvées derrière Pétain en 40 pour revendiquer la capitulation, enrichies grâce au marché noir et derrière de Gaulle à la Libération. Ce sont elles qui crachaient sur les légionnaires blessés d’Indochine que l’on descendait du Pasteur à Marseille, ou qui insultaient les Pieds-Noirs qui rentraient d’Algérie. En ce moment, elles veulent qu’on ramène en France les troupes dl’Afghanistan.

Enfin, une caractéristique qui laisse les spécialistes perplexes : plus les D profitent des largesses de la République, et plus ils crachent sur la France.

Les D sont-ils Français ? Oui, hélas ! Mais qu’ils se rassurent, c’est une qualité qu’on ne peut pas leur enlever, au grand regret du jury. Mention passable, parce que le jury ne peut pas descendre plus bas pour un Français né Français.

La suite la semaine prochaine…

Navigation

Brèves Toutes les brèves