Et la lumière fut...

, par  MORA , popularité : 47%

...sur le NET ...

Pour la Kabylie, les carottes sont cuites et ce, depuis 1962. Rien ne sert de gémir sur le sort du pays kabyle tant que les Kabyles ne se montrent pas fermes, clairs et précis quant à ce qu’ils souhaitent réellement faire de leur Terre.

Aujourd’hui, nous sommes toutes et tous d’accord sur le constat. Le pays kabyle va mal et son salut ne viendra point de l’Algérie. C’est ainsi. Rien ne sert de courir, nos ancêtres se sont trompés de guerre et nous voici en train de payer chèrement leurs erreurs politiques.

Le combat culturel mené jusque-là par plusieurs générations est dépassé. Aujourd’hui, il faut poser le problème en termes politiques. Se fixer un objectif, radicaliser le discours et convaincre ainsi la communauté internationale de la justesse de notre cause.

Pou ce faire, la rupture est incontournable. Une vraie rupture avec l’Etat algérien et son idéologie arabo-musulmane. La Kabylie doit manifester définitivement son désir d’indépendance et le fasse savoir aux yeux du monde.

Nous sommes environ dix millions d’habitants et nous n’avons jamais songé à fonder un Etat, alors que nous trouvons légitime la création d’un Etat palestinien avec trois millions d’habitants ou encore l’Etat du Polisario fort de quelques 75000 âmes.

Alors ? c’est parti ? Rêvons un peu.. après tout ce n’est pas si impossible !

Voir en ligne : Et si on osait ?

Navigation

Brèves Toutes les brèves