DZIRA : inquiétudes justifiées ou farfelues ?

, par  MORA , popularité : 39%

Algérie : L’évangélisation de l’Algérie, selon les évangélistes
le 6/3/2008 11:39:42

La tentative d’évangélisation de l’Algérie qui défraie la chronique depuis quelques années est-elle un épiphénomène ou le début d’une tendance lourde visant à déloger, à terme, l’islam de cette terre après quatorze siècles de présence ?

Est-ce uniquement le zèle religieux qui pousse des missionnaires protestants à chercher la conversion des Algériens au christianisme ou existe-t-il derrière cette opération d’autres objectifs plus importants ?

Serait-ce le prélude à une fitna bien préparée qui viserait, comme certains responsables religieux algériens l’ont affirmé, à créer des minorités en vue d’émietter le tissu sociopolitique du pays et justifier ainsi une intervention étrangère ?

Un scénario libanais ou yougoslave qui déboucherait sur des luttes confessionnelles pouvant conduire à la modification de la géographie physique et humaine de l’Algérie est-il possible ou s’agit-il d’une hypothèse farfelue ?

D’autre part, l’Algérie peut-elle rester étanche, dans un monde de plus en plus globalisé, aux influences culturelles et cultuelles dominantes alors que les médias audiovisuels planétaires et Internet arrosent directement ses foyers ?

Ces questions et bien d’autres peuvent trouver un début de réponse dans les discours des évangélistes que nous sommes allés chercher dans divers sites appartenant à cette mouvance qui déferle sur le monde à partir des Etats-Unis.

Les textes ci-après permettent d’avoir une première idée sur les motivations religieuses et politiques des multinationales de la foi qui suivent, quand ils ne la précèdent pas, la courbe ascendante de l’hégémonie américaine sur le monde. Car, c’est connu, les grandes religions ont depuis toujours été les compagnons de l’expansion d’une civilisation au détriment des autres.

Dans le cas particulier de l’Algérie, le christianisme et le judaïsme s’y implantèrent à la faveur de l’occupation de l’Afrique du Nord par les Romains. Ils remplacèrent ainsi les cultes païens plus anciens, notamment phéniciens, qui avaient cours au Maghreb à l’époque de Carthage.
Même l’islam avait pénétré dans la région et s’y était répandu en même temps que les conquêtes militaires qui conduisirent les Arabes à construire un empire musulman s’étendant de la Chine à l’Atlantique. Le temps des Wasp (« White Anglo-saxon and protestant ») est-il arrivé ?

Pour vous faire une idée sur cette question, lisez les articles que notre journaliste Mohamed Badaoui a réunis et traduits pour vous.

Le premier article est une tentative d’explication sociologique succincte, mais aussi biaisée et par endroits fausse de la sociologie ancienne et actuelle des Kabyles. Il se termine par le constat suivant : en dépit du travail de huit missions d’agences chrétiennes, moins de 1% de Kabyles se sont convertis au christianisme. Pourtant, « le Nouveau Testament est disponible dans leur langue et également un film sur Jésus ainsi que quelques émissions de radio chrétienne. » Pour abattre cette difficulté, l’auteur de l’article ne laisse aucun doute « l’emprise de l’islam doit d’abord être brisée par la prière pour que ce peuple soit atteint par l’Evangile. »

Le deuxième article va encore plus loin : « Les Nord-africains sont connus à travers l’histoire pour leur passivité. Cela veut dire qu’ils ne peuvent pas se gouverner par eux-mêmes.
C’est pourquoi ils furent colonisés par les Romains, les Vandales, les Byzantins, les Ottomans et par les Arabes. » Fin de citation. Le temps est donc arrivé, semble dire le document, qui passe en revue les noms et les oeuvres des pionniers de l’évangélisation de l’Algérie depuis la colonisation. Il exprime aussi le regret qu’« au lieu d’encourager les missionnaires à venir évangéliser la population », les Français, « encouragèrent » cette dernière à « rester musulmane. »

L’auteur ou les auteurs s’élèvent d’autre part contre les tentatives du gouvernement algérien qui refuse « la propagation de la Bonne Nouvelle » en Algérie, une terre qu’ils souhaiteraient voir devenir « une porte pour atteindre le Monde musulman. » Le troisième article est un reportage sur le terrain mené auprès des nouveaux convertis par Deborah Meroff, une journaliste engagée et spécialisée dans la couverture des événements du monde chrétien.

Ce travail annonce que la Kabylie est devenu « l’épicentre » de la renaissance chrétienne et que c’est l’endroit qui connaît le « mouvement d’implantation d’églises le plus rapide dans le monde musulman ». Incontestablement, « c’est le temps de Dieu en Algérie », selon un dirigeant chrétien local qu’elle cite.

Ce dernier affirme aussi « que si nous manquons cette occasion, nous faisons une des plus grandes erreurs de l’histoire de l’église ! »

Le dernier article est une vision plus globale de l’évangélisation du monde et particulièrement de la zone située entre le 10e et le 40e degré au nord de l’équateur. Cette région où se concentrent l’islam, le bouddhisme et l’hindouisme doit être, selon ce document, la cible numéro 1 des missions évangéliques.

Cet article provient de Dzira
http://www.dzira.com1

L’adresse de cet article est :
http://www.dzira.com/modules/news/article.php?storyid=6843

Voir en ligne : L’ISLAM en péril....

Navigation

Brèves Toutes les brèves