Armée de terre : Le général Antoine Lecerf nous a quittés...

, par  PC , popularité : 46%

Le général
Antoine Lecerf
, qui était à la tête du Commandement des forces
terrestres
avant ses adieux aux armes en juillet 2010, est décédé des
suites du longue maladie, le 22 avril 2011.

Admis à l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr en 1972,
Antoine Lecerf choisit de servir dans l’arme de l’infanterie. En 1975, il est
affecté au 2ème Régiment Etranger d’Infanterie (REI) en qualité de chef de
section.

Après un passage au 3ème REI, en Guyane, l’officier retrouve le 2ème REI et
participe aux opérations au Liban en 1983 avant de devenir l’aide de camp du
général commandant la 2ème Région Militaire puis le 3ème Corps d’Armée.

En 1985, Antoine Lecerf part aux Etats-Unis pour suivre les
cours du Command and General Staff College de Fort Leavenworth. Il est par la
suite admis à l’Ecole supérieure de guerre.

A l’issue de ces années de formation, l’officier retrouve le 2ème REI, avec
lequel il participe aux opérations Epervier (Tchad), Requin (Gabon) et Daguet
(Arabie Saoudite). Il devient alors le commandant en second du régiment.

Après un passage au cabinet du ministre de la Défense, à
Paris, Antoine Lecerf devient le chef de corps du 2ème REI en 1994. A partir
d’août de cette année, il prend le commandement du détachement français
d’assistance opérationnelle en République centrafricaine puis, de juin à
novembre 1995, celui du bataillon interarmes français de la brigade
internationale déployée en Bosnie-Herzégovine.

En 1995, il est affecté en tant que professeur au Collège intarmées de
défense (CID, aujourd’hui, Ecole de Guerre) puis il devient auditeur de la
50ème session de l’Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale
(IHEDN).

Les années suivantes, l’officier occupe différentes fonctions à l’Etat-major
des armées avant de prendre le commandement de l’Etat-major des Forces n°4
(EMF) de Limoges. De juin 2006 à juillet 2007, il est à la tête de l’opération
Licorne en Côte d’Ivoire. A l’issue, il est nommé commandant de la Force
d’action terrestre, dont l’état-major est à Lille.

Le général Antoine Lecerf était un personnage au caractère bien trempé et
entier. Alors qu’il était encore en activité, il n’avait pas hésité à pousser
un coup de gueule remarqué lorsque la FNAC de Nice avait primé
une photographie sur laquelle le drapeau tricolore était
outragé.

« Je ne peux, comme Français, comme officier et comme commandant des forces
terrestres, accepter que la FNAC prime une photo abjecte », s’était-il alors
indigné, dans un courrier adressé au chef d’état-major de l’armée de Terre. « 
J’ose espérer qu’une réaction aux plus hauts niveaux de notre institution
(président, ministre, chef d’état-major des armées) a été initiée, tant sur un
plan judiciaire que par le biais d’une déclaration formelle aux médias. Si tel
n’était pas le cas, je n’exclus pas l’hypothèse d’une action personnelle
 »avait-il poursuivi.

Le général Lecerf était Grand officier de la Légion
d’Honneur,
commandeur de l’Ordre national du mérite, Croix de guerre
des TOE avec étoile de vermeil et Croix de la Valeur militaire, avec deux
étoile de bronze.

Source : Zone Militaire

* * *

 

Voir en ligne : http://infos.fncv.com/post/2011/04/...

Navigation

Brèves Toutes les brèves