Si DSK est innocent, c’est que les vessies se sont transformées en lanternes

, par  NEMO , popularité : 71%

[!sommaire]
Et voila, braves gens ! Qui pouvait en douter ? DSK est innocent, et la femme de ménage est coupable. Une fois encore la justice est passée, et la vérité est sortie de la fosse à purin.

Les enquêteurs ont prouvé que Nafissatou Diallo avait menti plusieurs fois dans sa vie. Elle est donc coupable. Et comme, côté DSK, il a été prouvé qu’il n’avait jamais proféré le moindre petit mensonge, même quand il était tout petit, l’ex-directeur du FMI est donc innocent. C’est simple, la justice en Amérique. C’est ce qu’il nous faudrait en France. Ça coûterait moins cher, et on n’irait pas dépenser des fortunes pour condamner à des peines ridicules nos élites prises la main dans le pot de confiture, quand il y a tant de voleurs de mobylettes qui restent impunis.

- !- !- !- !- !- !-

Hé bien moi je vous le dis, si DSK est innocent, je veux bien faire la montée à Notre Dame de la Garde avec des pois chiches dans les chaussures. Et comme vous savez que je n’ai pas l’habitude d’avancer des accusations à la légère, je vais vous prouver, ici même et maintenant, en ne me servant que des faits établis et acceptés à la fois par l’accusation et par la défense, que DSK ne peut pas être innocent, et, qu’accessoirement, on se fout de notre gueule.

Il y a en effet, et au-delà des rodomontades écœurantes de ces dernières heures de la part de tous les « amis » de DSK, un certain nombre d’éléments sur lesquels tout le monde est d’accord :

1- Nafissatou n’est pas la sainte femme qu’on nous avait complaisamment décrite, ça, on s’en doutait. Est-elle pour autant la fille cachée d’Al Capone et de Machiavel réunis qu’on nous sert aujourd’hui avec jubilation ? Faisons comme si...

2- Elle remplaçait la femme de chambre habituelle, absente. Il n’était donc pas prévu à priori qu’elle s’occupe de la suite 2806.

3- Après sa séance de quéquette en bouche, elle a nettoyé une autre chambre, et terminé la chambre de DSK, avant de se plaindre auprès de ses collègues.

4- Le lendemain du prétendu viol, elle a téléphoné à un détenu guinéen dans un centre d’immigration, pour lui demander conseil sur le meilleur parti à tirer de cette affaire.

5- La défense ne nie pas qu’il y ait bel et bien eu rapport sexuel entre DSK et la femme de chambre.

6- Pour le reste, citons par honnêteté intellectuelle les rumeurs selon lesquelles elle disposerait de 5 téléphones portables, elle aurait déjà couché avec des clients de l’hôtel moyennant finances (le Sofitel New York, hôtel de passe, c’est la direction d’Accord qui va apprécier), elle serait liée à un trafic tantôt de stupéfiants, tantôt de prostituées, elle aurait reçu en deux ans 100.000 dollars sur un compte bancaire, etc…

7- Toujours par souci d’exhaustivité, précisons que personne ne va jusqu’à avancer qu’il ne peut pas y avoir viol sur une femme du moment qu’elle est de moralité douteuse.

- !- !- !- !- !- !-

Maintenant que nous avons énuméré les « faits » acceptés par tous les protagonistes, venons-en à ce qui a pu se passer dans la suite de DSK, c’est tout ce qui importe. Notons en préalable que DSK et ses défenseurs admettent un rapport sexuel consenti, mais non prémédité. Cette précision est importante : DSK n’ayant pas « commandé » de prostituée, ses avocats sous entendent qu’il aurait été victime d’une escroquerie, voire d’un complot dans lequel une femme de mœurs légères feindrait un viol là où il n’y aurait eu que relation tarifée. Si on les suit, il ne reste plus que deux scénarios « avec consentement » possibles :

- soit le coup crapuleux a été soigneusement préparé (le complot politique venant des chinois, des russes ou même de Sarkozy semble définitivement enterré), et il ne peut l’avoir été que par un deus ex machina diabolique qui aurait su qui était DSK, quels jours il avait réservé, qu’il serait dans sa chambre au moment propice et qui, connaissant ses pulsions, aurait monté une opération millimétrée. Sans oublier de faire en sorte que la femme de ménage habituelle se fasse porter pâle, et de faire affecter Nafissatou Diallo et personne d’autre au nettoyage de la suite 2806. Jusque là c’est déjà extraordinairement compliqué, mais il aurait aussi fallu que ce cerveau brillantissime anticipe précisément la réaction de DSK à la vue de cette femme que l’on dit belle…

Admettons pourtant que ce scénario soit le bon. Pensez-vous alors que si un tel cerveau existait, Nafissatou aurait éprouvé le besoin de téléphoner le lendemain pour demander conseil à un vague traficoteur ? L’appel téléphonique, comme d’ailleurs le fait qu’elle ait terminé son service avant d’alerter ses collègues, et que l’on considère comme des faits accablants pour elle seraient plutôt le signe qu’elle était totalement désemparée, et qu’elle n’a découvert qu’après coup le parti qu’elle pouvait tirer de sa « mésaventure ».

- soit il n’y a pas eu préméditation. Nafissatou Diallo est dans la chambre. Apollon DSK sort de la salle de bains dans le plus simple appareil, la voit, bande, lui propose un rapport sexuel moyennant finances. Elle accepte, ce n’est pas, paraît-il, la première fois qu’elle couche avec un client. DSK et elle font ce pour quoi il l’a payée. Il quitte l’hôtel. Elle finit la chambre, comme si de rien n’était, et c’est alors que son cerveau machiavélique se met en branle, si j’ose dire. L’homme à qui elle vient de faire une gâterie, mais oui, c’est le célèbre DSK, puissant directeur du FMI. On dit que c’est un sacré chaud lapin… Et on dit aussi que sa femme est très riche, et qu’elle a déjà donné beaucoup d’argent pour faire taire des femmes que son mari avait un peu bousculées… Et si elle prétendait que DSK l’a violée ? Vu la réputation du gros bonhomme, on va sûrement la croire. Si elle prévient la police, c’est sûr qu’il va y avoir une enquête, qu’on l’examinera à l’hôpital. Le gros bonhomme a dû laisser des traces sur elle, vu comme il l’a labourée. Et elle se rappelle aussi qu’elle a craché du sperme dans la chambre. Ils vont retrouver son ADN. Oui, oui, oui. Elle va dire qu’elle s’est fait violer, et comme ça elle va toucher beaucoup de dollars !... Et celui-là, de scénario, vous y croyez ?

- !- !- !- !- !- !-

Parce que c’est exactement ça qu’on essaie de nous faire avaler, à nous autres, pauvres électeurs. Que cette femme a tout imaginé, tout manigancé. Si c’est vrai, ce n’est pas femme de ménage, qu’elle devrait être, c’est directrice du FMI…

En passant, un message personnel : Monsieur Strauss-Khan, si vous voulez absolument violer quelqu’un, je tiens mon épouse à votre disposition. Et moi-même, bien que je sois farouchement hétéro sexuel, si vous m’y obligiez, je ne serais pas de force à vous résister. Pour le virement de cinq millions de dollars, ce sera sur mon compte à Bridgetown.

Navigation