Je vais voter Marine Le Pen Et moi je t’emmerde, Bénabar...

, par  NEMO , popularité : 51%

[!sommaire]
Je sais, je n’ai pas la chance d’être tombé dans le politiquement correct, quand j’étais petit, comme Bénabar.
Pourtant, à quelques détails près (il se proclame tapette, je n’ai pas cette inclinaison), je pourrais faire miennes sans la moindre hésitation la plupart des prises de position de notre bobo-chanteur-coqueluche-des-socialos. Moi aussi, comme Bénabar, je ne suis pas raciste, je n’aime pas la guerre (comme c’est original), j’aime les pauvres (à condition qu’ils se tiennent à distance respectueuse et qu’ils ne sentent pas trop le patchouli), je suis pour le mariage homosexuel, et même pour l’adoption par les couples homos, c’est vous dire.

Sauf que, au lieu de voter comme lui Hollande, Hollande ! je vais quand même déposer dans l’urne un bulletin au nom de Marine le Pen ! Non, non, ce n’est pas le programme économique de la présidente du Front National qui m’a séduit, ni son programme social, pas plus que son programme sécuritaire, ni même sa priorité nationale. Ses propositions, d’abord, je ne les connais pas vraiment, et ce que j’en ai entendu ne m’enthousiasme pas plus que ça… Et puis, entre nous, à quoi ça servirait, de creuser le programme de Marine Le Pen, puisque sauf gros miracle - et on ne voit pas bien pourquoi le dieu des Chrétiens mouillerait plus sa chemise pour elle, qui ne fait rien de spécial pour lui, que pour les autres candidats -, elle n’a aucune chance de gagner la présidentielle ?

- !- !- !- !- !- !-

Alors, m’objecterez-vous, pourquoi irais-je voter Marine Le Pen, si c’est voter inutile, au lieu de rester tranquillement chez moi ? Hé bien je vais vous le dire :

Je vais voter Marine Le Pen parce que depuis le début de cette campagne présidentielle qui fleure bon le purin, cette candidate est systématiquement provoquée par tous les médias qui ne l’invitent que parce qu’elle fait grimper l’audimat, quitte à s’acharner sur elle pour obtenir à bon compte leur brevet d’anti-Lepénisme primaire... et l’accuser ensuite main sur le cœur d’une agressivité incompatible avec la démocratie.

Je vais voter Marine Le Pen parce que jeudi 23 février, dans l’émission « Des Paroles et des Actes », sur France 2, cette candidate à l’élection présidentielle, créditée de plus de 15% des intentions de vote par les sondages les plus défavorables, soit au bas mot de 5 millions d’électeurs - des gros cons et des fils de pute, je vous l’accorde, mais des Français quand même-, a été traitée avec la considération que l’on réserve à une sous-merde.

Je vais voter Marine Le Pen parce que je suis un homme dont les valeurs essentielles font du respect de la femme, fût-elle politique et de droite extrême, un dogme non négociable. Qu’on invite un Jean-Luc Mélenchon dans une émission de service public dont Marine Le Pen devait assurer le premier rôle, dans l’espoir que cela tourne au pugilat, et bien sûr à la confusion de Madame le Pen, en dit long sur la déliquescence et la veulerie de nos médias. Il n’y a pas si longtemps, quand la France était encore la France et les Français encore des hommes, il y aurait eu des gifles, et du sang aurait coulé le lendemain à l’aube, dans un pré proche de la capitale. Aujourd’hui, l’insulteur, dans le pire des cas, risque un procès qu’il ne perdra de toutes façons pas, tant notre justice aime la parole libre, du moment qu’elle est de gauche (nous sommes bien placés pour le savoir, à Notre Journal).

- !- !- !- !- !- !-

Mais surtout, si je vais voter Marine Le Pen, c’est parce que j’ai vu passer ce soir là dans les yeux de cette femme, fatiguée de prendre tant de coups, une détresse qui m’aurait ému aux larmes, si je savais pleurer.

Je vais voter Marine Le Pen parce que j’ai ressenti dans ma propre chair ce que cette femme a dû « payer » depuis sa plus tendre enfance pour être la fille de Jean-Marie Le Pen. Et je me suis dit que décidément, si on devait voter pour le candidat qui souffre le plus, et qui fait montre du plus grand courage, c’est bien pour elle qu’il fallait voter.

Et c’est pour cela que je vais voter Marine Le Pen… Et que j’emmerde Bénabar…

Navigation