I have a dream : les étrangers voteraient, enfin ! Ce serait une sacrée avancée démocratique... pour le PS, oeuf corse !

, par  NEMO , popularité : 71%

[!sommaire]
Une des propositions du programme du parti socialiste dont aucun des six candidats à l’investiture présidentielle ne s’est vanté dans les débats sur France 2 et Europe 1, c’est le vote des étrangers résidant en France (hors citoyens européens, qui votent déjà) dans les élections locales.

Sans doute, me direz-vous, que ce n’est pas vraiment une priorité, et qu’une fois au pouvoir, les socialistes, puisque le scrutin semble dores et déjà plié, auront d’autres chats à fouetter, du moins si on en croit le bilan catastrophique qu’ils font déjà du règne du presque-froid Président Sarkozy. Et d’autant plus qu’il ne semble pas que ces fameux étrangers à qui on veut absolument accorder le privilège de voter en France soient particulièrement demandeurs.

- !- !- !- !- !- !-

Hé bien détrompez-vous, braves gens, je vous fiche mon billet que si, comme on nous l’annonce, un socialiste s’assoit en mai 2012 sur le trône de France, le vote des étrangers sera une des premières mesures, sinon la première, que la prochaine législature votera sous les applaudissements, au nom de l’indispensable « démocratisation de la vie locale »… Parce que contrairement à ce que vous pourriez penser, ça urge, comme l’a annoncé très récemment encore Elisabeth Guigou, ancienne garde des sceaux, et toujours porte parole autorisée du PS. Laquelle Elisabeth, au passage, voudrait bien par la même occasion faire oublier aux vainqueurs du « printemps arabe » que son mari et elle-même auraient abondamment profité, comme beaucoup d’autres, d’ailleurs, des largesses de leurs anciens amis vaincus, mais passons, ce n’est pas le sujet…

Hé oui, ça urge. Et non pas, comme les socialistes vous le feront gober, parce qu’il s’agit de réparer une injustice insupportable dans le pays des Droits de l’Homme, ou de redevenir le phare du monde que cinq ans de Sarkozysme auraient éteint, ça, c’est pour la galerie, mais ça urge parce qu’il va y avoir en 2014 les élections municipales… et qu’il ne faut pas que la ficelle soit trop visible. D’autant que ce n’est pas notre bonne vieille Droite de gouvernement, paralysée par la crainte d’être accusée de stigmatisation des étrangers et le besoin irrépressible de s’excuser, qui se risquera à dévoiler le pot aux roses.

- !- !- !- !- !- !-

Bon, je ne me prononcerai pas ici sur la pertinence du vote des étrangers, il y a du pour et du contre, mais je vais au moins vous expliquer pourquoi les socialistes y tiennent tant, à ce fameux vote.

Il faut d’abord faire un constat : le PS, bien qu’il se gargarise à tout bout de champ de représenter le « peuple de gauche », perd peu à peu, certains esprits malveillants diraient même beaucoup à beaucoup, son électorat populaire.

Son socle électoral, aujourd’hui, loin des damnés de la Terre, ce sont : les fonctionnaires, et il y en aura de moins en moins dans les prochaines années, état des finances oblige, les « bobos des villes », eux, ils sont socialistes de cœur et capitalistes de portefeuille, on ne peut pas compter sur eux pour le long terme, les « jeunes », du moins tant que le monde du travail ne leur a pas ôté leurs fraiches illusions, et… les Français issus de l’immigration, et encore, pas tous, disons plutôt ceux qui bénéficient des largesses de notre généreux pays que ceux qui contribuent à les financer.

Vous me direz que ça n’empêche pas le PS d’être aux commandes de la plupart des grandes villes, des conseils généraux, des conseils régionaux, maintenant du Sénat et bientôt, si on en croit les (mauvais) augures, de la présidence de la République et de l’Assemblée Nationale. Oui, mais reconnaissez que c’est surtout grâce à cette incapacité maladive de la Droite Française à s’assumer et à mener la politique pour laquelle on l’élit : sinon tous les sondages et les élections le démontrent, la France est de tout temps majoritairement à droite, mais les Français en ont honte, allez savoir pourquoi…

- !- !- !- !- !- !-

Les socialistes ont bien compris le parti qu’ils pouvaient tirer de cette schizophrénie française, et ils en profitent sans vergogne, convaincus qu’ils sont d’agir pour le bonheur du peuple, malgré lui s’il le faut. Ils ne voient donc aucune raison de se gêner pour tout promettre, et surtout tout « acheter ». Et le vote des étrangers, – des expériences très significatives ont été menées dans quelques mairies socialistes d’avant-garde-, est d’un excellent rapport. Faire voter des étrangers, surtout quand ils sont allocataires, c’est du 100% de suffrages garantis pour le parti du « toujours plus ». Et un bon paquet de voix en plus, si vous ajoutez l’abstention chronique des électeurs déçus de la Droite, ça vous fait basculer une élection comme qui rigole.

Etendez peu à peu le vote aux autres élections – avec le Sénat et l’Assemblée Nationale à gauche, il n’y aura plus d’opposition-, ouvrez discrètement les vannes de l’immigration, et vous avez le PS avec tous les pouvoirs et toutes les bonnes places jusqu’à la fin des temps. Et si un jour il venait quand même à manquer quelques bulletins, il n’y aurait qu’à abaisser l’âge des électeurs à 16 ans. Je vous l’ai dit : les jeunes de moins de 18 ans, ça voterait massivement socialiste, si ça pouvait.

« Bande de Salauds » ! Copyright Laurent Gerra imitant Giscard.

Navigation