VIVENT LES MARIES MARIAGE ISLAMIQUE

, par  Cactus , popularité : 32%

Alors qu’un mariage doit être réciproque et voulu, dans certains pays en 2010 nous voyons des choses inavouables et qui pourtant ont lieu :

Mariée de force à un homme de 68 ans son aîné, une jeune saoudienne de 12 ans avait demandé le divorce, en janvier dernier, auprès du tribunal de Bouraïda, au nord de Ryad. Mais aujourd’hui, à la surprise générale, la fillette a renoncé.

Pression du père ? Menaces ? Tout le monde s’interroge désormais sur les causes d’un tel retournement de situation, y compris l’avocat de la fillette qui se dit " écœuré ".
C’est la mère de la jeune saoudienne qui avait porté l’affaire à la connaissance des médias saoudiens en tentant d’obtenir le divorce pour sa fille. Dès lors, elles avaient toutes deux reçu le soutien d’activistes et de défenseurs des droits des enfants, y compris celui d’un religieux saoudien, le Cheikh Abdallah al-Manie, membre du haut comité des oulémas.
Ce dernier affirmait alors que rien ne justifiait ce genre d’union. Espoir du côté de la commission des droits de l’homme.

Il faut dire que ce mariage contre-nature avait de quoi scandaliser : c’est en effet le père de la fiancée qui aurait forcé sa fille à épouser cet octogénaire, déjà marié trois fois, contre le versement d’une dot de 85 000 riyals (16 200 euros).
Selon la presse saoudienne, le mariage aurait même déjà été consommé. Le dernier espoir pour la fillette réside peut-être dans une prochaine décision de la commission saoudienne des droits de l’homme qui a mis en place, en janvier dernier, un comité de spécialistes en loi islamique pour examiner les circonstances de ce mariage. A.S.Le 02/02/2010.

http://www.elle.fr/elle/Societe/New...

Voir en ligne : http://fr.news.yahoo.com/77/2010020...

Navigation

Brèves Toutes les brèves