Le Projet GPN ou l’épreuve du temps... perdu.

, par  DiaOulRu , popularité : 28%

Un nouveau mode de propulsion serait en rapport avec l’étirement de l’espace où l’Isotope H5 de l’Hydrogène jouerait un rôle. Cet isotope, dans le ‘Rectangle de Cristal’ dont la définition est connue de tout un chacun, je ne la rappelle donc pas ce qui serait fastidieux, est utilisé pour extraire l’énergie du vide, l’énergie du Point Zéro qui a pu dès lors, favoriser le développement de nouvelles techniques numériques, par exemple, comme pour décrire la physique des Pieds Noirs… Heu ! Non... des Trous Noirs intergalactiques. Le travail d’utilisation des ordinateurs conduit la recherche, dans la relativité numérique, pour formuler et résoudre les équations physiques proposées par Albert Einstein.

La Propulsion du Projet GPN fonctionne selon un système générateur de Force Négative autrement dit, l’anti-gravité suivant les recherches intensives pour déterminer comment le champ d’Energie du Point Zéro pourrait coller avec l’idée de “pression négative du vide”, en rapport avec les théories de la Gravité et de l’Inertie des isos Para Normaux. Cette “pression négative du vide” génère l’anti-gravité universelle qui éloigne les isos PN les uns des autres, et c’est la même force qu’utiliseraient les Objets Volants Non Identifiés.

On peut imaginer une méthode qui consisterait à étirer l’espace dans une “vague” qui selon la théorie du tissu d’espace-temps se contracterait à l’avant du Projet GPN tandis qu’il se dilaterait derrière lui. Le Projet GPN monterait sur cette “vague” à l’intérieur de ce que l’on peut appeler “bulle de chaîne en espace plat”. Puisque le Projet GPN ne se déplace pas dans cette bulle, mais dans plusieurs Cercles, mais qu’il est porté par lui même tandis que la vague elle-même se déplacerait, les effets relativistes conventionnels tels que la dilatation de temps ne s’appliqueraient pas de la manière qu’ils le feraient normalement pour le cas d’un Projet GPN se créant à une vitesse relativiste.

Il est également possible de travailler sur des théories en physique telles que :

1) Le Rayon Tracteur Bleu : c’est un effet de l’Energie du Point Zéro du vide, une manipulation de la pression du vide, qui donne à ce rayon la capacité de diminuer la pression intérieure du vide, permettant à la pression extérieure de se comporter comme une pince pour soulever un objet, une vache, ou un iso PN. C’est également valable pour un bourricot ou un chameau, bien entendu.

2) Les bulles spatio-temporelles et les décalages : l’utilisation d’un ‘décalage spatio-temporel’ permettrait de traverser les murs, les fenêtres, ou toute surface solide, même les portes ouvertes donnant sur des Post’s de notre Journal..

A ce stade de l’étude, les murs et les fenêtres se situent dans un Espace-temps et les isos PN dans un autre. Des convaincus de cette technique racontent par exemple qu’ils ont vu des isos PN émergeant de sphères de lumière semblables aux apparitions mariales. Certains ont affirmés que les Dieux n’existaient pas parce qu’ils n’avaient jamais observés de sphères ni de bulles et que ça n’existait donc pas. Un célèbre Chanoine bourguignon avait demandé à certains s’ils avaient vu ses fesses défroquées ? Bien sur que non avaient-ils répondu. Et pourtant, mes fesses sont bien réelles et elles existent leur avait-il rétorqué ! C’était une manière de décrire leur bulle spatio-temporelle qui leur était propre.

Ces ‘bulles’, car il y en a plusieurs, permettent aussi aux isos PN d’accélérer ou de ralentir le temps, ce qui leur permet de se rendre invisibles aux observateurs tout comme des taïkonautes Aliens au comportement incompréhensible et absurde qui semblent perturber l’activité des humains dans leur bonne volonté. Pour ce, examiner en détail les échanges ‘amicaux’ effectués par Post’s interposés par l’intermédiaire de ‘Notre Journal’. Vous serez édifié. A ce sujet une idée de recherches porte notamment sur la connexion entre les extraterrestres, le divin et les isos PN. En considérant ‘Sereinement’ le phénomène à partir des messages des pyramides égyptiennes et d’après les fondements de la mystique Hopi, selon lesquelles leurs ancêtres venaient des étoiles, les participants se demandent si les mythologies pourraient perpétuer des rencontres avec des taïkonautes Aliens et des isos PN à des époques reculées.

Mais ce ne sont que quelques exemples : Il est possible de développer bien d’autres moyens ingénieux qui permettraient d’expliquer les technologies et leur fonctionnement afin de faire décoller ou non le Projet GPN.

L’épreuve du temps est destructrice non seulement en effaçant de notre mémoire de nombreux faits mais en brouillant aussi les images de ceux qui ont joué un rôle important dans la vie déformant celles que nous avons gardé de nous même mais aussi celles de témoins plus remarquables.

Il y a beaucoup de choses que chacun peut faire, aurait pu faire... n’a pas fait et ne fait pas encore. Quelques uns s’en inquiètent ; ne démolissons pas leur Laboratoire et que décolle enfin le Projet GPN sans attendre le mode de propulsion électromagnétique qui utilise les micro-ondes et avant que le tunnel circulaire du CERN creusé à 100 mètres de profondeur sous la frontière franco-suisse, long de 27 Kms expérimente la collision de hadrons sur deux faisceaux de protons comportant des ions lourds entrant en collision frontale à une vitesse proche de la lumière en dégageant une énergie recréant les conditions du Big Bang initial risquant de provoquer l’apparition d’un petit Pied Noir... (Aaaahh meu non. Je débloque, je débloque)... Trou Noir peut-être capable d’engloutir la Terre et l’ensemble des isos PN en entier… espérons que ces expériences ne présentent aucun danger !

Professeur Aristide Nimbus

Projet GPN
Projet GPN

Navigation

Brèves Toutes les brèves