La torture : responsables civils ou militaires ?

, par  Jean Claude THIODET , popularité : 5%

Après sa venue à Alger le président du conseil socialiste Guy MOLLET, victime d’une indigestion de tomates bien de chez nous, se voit obligé d’admettre l’incompétence de son gouvernement à maintenir l’ordre et la sécurité en Algérie.

Heureuse prise de conscience !!

Dès lors, les résultats obtenus par Jacques SOUSTELLE et Robert LACOSTE, donnant les pleins pouvoirs aux militaires ne se sont pas fait attendre.

Oui, mais alors, qui veut la fin veut les moyens.

Voici ce qu’en dit Henri AMOUROUX dans LA PROVENCE du 26 novembre 2000.

Navigation