La guerre d’Algérie blesse encore

, par  MORA , popularité : 23%

... vu sur le NET ...

Jean-Luc Einaudi éclaire ainsi le conflit meurtrier qui opposa le FLN à ses rivaux du MNA de Messali Hadj, rappelant que la guerre d’Algérie, en métropole comme de l’autre côté de la Méditerranée, fut aussi une guerre menée par des Algériens contre d’autres Algériens (2). Un ouvrage collectif dirigé par Raphaëlle Branche, spécialiste de la mise en accusation de l’armée française, ne dissimule pas les méthodes terroristes du FLN ou le massacre des harkis (3). Catherine Simon raconte l’aveuglement et le désenchantement des « pieds-rouges », ces intellectuels de gauche qui, de 1962 à 1969, allèrent aider l’Algérie nouvelle puis la quittèrent discrètement, effrayés par la violence, la corruption et le machisme qui y régnaient (4). Il faut saluer l’album publié sous l’égide de Patrick Buisson, le directeur de la chaîne Histoire, et préfacé par Michel Déon (5). Dans ce volume, les images (celles du livre, comme celles du DVD qui l’accompagne) ont l’avantage de faire revivre des pages occultées de cette guerre : ainsi le travail des SAS, ces unités militaires formées pour fournir des services sanitaires, sociaux et éducatifs aux habitants du bled, ou les incroyables moments de fraternisation franco-musulmane du 13 mai 1958.

Texte intéressant à lire...

Voir en ligne : La guerre d’Algérie blesse encore

Navigation

Brèves Toutes les brèves