Quand on vous dit que l’Algérie est une phase historique

, par  MORA , popularité : 35%

.. vu sur le NET ..

Peut être cette lecture vous permettra d’avancer... Mr BOCKEL ?

Après la guerre d’Algérie, l’extrême droite est défaite. C’est à une réflexion sur la façon de reconquérir les esprits qu’elle s’attelle dans les années 1970 avec la constitution de groupes comme le Club de l’Horloge ou le GRECE (Groupe de recherche sur la culture européenne) en n’hésitant pas à reprendre à son compte et en les détournant des idées de gauche voire d’extrême gauche. Le discours de Sarkozy sur l’identité nationale, sur la France qui doit en finir avec la repentance coloniale, ses citations de Jean Jaurès ou du philosophe marxiste italien Antonio Gramsci vont dans ce sens. La défense actuelle de la diversité culturelle, les analyses culturalistes, l’abandon de l’universalisme républicain abstrait au profit d’un relativisme culturel qui l’est tout autant et qui nourrit toutes les séparations sociales en même tant qu’il favorise les pires formes de clientélisme politique, est typique d’une nouvelle façon de masquer en France la question sociale qui, de fait, n’apparaît plus que comme question culturelle.

Le culturalisme différentialiste fige les individus dans des identités imposées par les pouvoirs politiques, inventées ou instrumentalisées par le capitalisme qui se sert de ces fantasmes identitaires pour segmenter le marché. N’a-t-on pas aujourd’hui des marchandises destinées aux Africains, aux homosexuels, aux Arabes, etc. ? Les replis communautaires auxquels nous assistons sont liés à l’effacement des autres formes d’appartenance sociale, l’appartenance de classe notamment. L’homme a en effet peur du vide, surtout à une époque où nous sommes confrontés à la survie au sens fort du terme : trouver un travail pour subsister, se loger et nourrir sa famille. Mais ceci n’enlève pas le sentiment de vacuité et de détresse face à l‘incertitude de la guerre de tous contre tous qui est bien la marque de l’état de terreur dans lequel nous plonge en permanence le capitalisme globalisé.

On peut ne pas être d’accord avec tout le contenu de cette page, mais tout de même la finesse de l’analyse ne devrait pas nous échapper...

Voir en ligne : Identité, diversité : la contre-révolution culturelle

Navigation

Brèves Toutes les brèves