BEZIERS : 5 juillet + de peur que de mal !

, par  MORA , popularité : 38%

.. vu sur le NET ..

Une trentaine d’opposants !

Continuons ce travail en profondeur et sans relâche !

Des pieds-noirs se sont trompés de manifestation, aidons-les à revenir dans le bon chemin ! Parce que s’ils n’avaient pas été du côté des opposants, il n’y aurait pas eu grand monde !

Continuons à montrer du doigt ces hypocrites de la LDH, jaloux et teigneux, ils ne font que soutenir les ennemis d’un esprit normal de tout habitant de la FRANCE.

BEZIERS - Confrontation entre rapatriés et opposants à l’OAS

A 11 h, la confrontation redoutée a eu lieu, à Béziers, au cimetière neuf, sous haute surveillance policière, lors de l’hommage aux victimes du massacre d’Oran, le 5 juillet 1962.

D’un côté, une trentaine d’opposants à la plaque dédiée à l’OAS apposée sur la stèle érigée par les rapatriés. De l’autre environ 150 rapatriés venus de tout le grand sud.

D’une autre source :

Le Député, 1er adjoint au maire de Béziers E. Aboud (UMP) au nom de la reconciliation nationale (?), rentré certainement par une porte dérobée, se trouvait à l’intérieur de la nécropole au coté d’A. Ricard, conseiller municipal front national...

Voir en ligne : MIDI LIBRE

Navigation

Brèves Toutes les brèves