APPEL à la SAUVEGARDE D’UNE ESPECE MENACEE ...

, par  TOTO , popularité : 20%

Réintroduction ... Voilà, le maître mot du moment !!

C’est dans le vent de l’Histoire ... nos spécialistes nous le rabâchent chaque jour : toute espèce en voie de disparition, déplacée ou chassée par l’homme, peut prétendre à être "réintroduite" dans son milieu naturel d’origine.

Ainsi en est-il de l’ours dans les Pyrénées, du saumon dans la Loire, du gros hamster et de la loutre, après les cigognes, en Alsace ... de l’aigle, du vautour fauve ... et bien sur du loup ... seulement dans nos montagnes, c’est à dire là où il ne gêne pas trop le Citadens-Sapiens, bien sur.

Alors, pourquoi, dans ce vaste programme écolo-logistique de réintroduction généralisée, ne pas réintroduire aussi dans son milieu naturel ... au nom de la défense d’une grande espèce déplacée et maintenant menacée de dissolution totale comme l’est le sucre dans le café, le PIED-NOIR VULGARIS ... quoi qu’en disent ou en pensent ses prédateurs historiques qui l’ont impitoyablement et très injustement chassé de son territoire naturel de reproduction, après qu’il y fût introduit durablement, sous des prétextes aussi fallacieux que périmés.

Car après tout, et on le sait bien, si l’ours ou le loup sont incapables de trouver leur pitance sans l’aide involontaire de l’Homo-Alpens ... il en va tout autrement du PN Vulgaris qui par atavisme génétique réussi toujours à trouver et à gagner sa pitance là où il se fixe ... et même là où il ne pousse plus rien ... par exemple là où l’Homo Erectus Boutéflikus, ce prédateurs roumitoyable, a tout bouffé jusqu’à la dernière pousse.

Le PN Vulgaris, en effet, est une espèce exemplaire et intéressante à plus d’un titre qui est capable de s’adapter à toutes les situations, même les plus difficiles.

La chaleur, le froid glacial, le relief accidenté, les terres dénudées par les autres, le travail à point d’heure, l’éloignement, la solitude même, ne lui font pas peur.

Pourvu qu’il ait un accès raisonnable à une substance laiteuse à base d’anis qui est nécessaire à son épanouissement et que, de surcroît, il est parfaitement capable de fabriquer lui-même ... en toutes circonstances, il s’adapte !!!

Mes chers compatriotes, je vous en conjure, œuvrons ensemble pour la réintroduction raisonnée, mais cette fois réussie, du PN Vulgaris au pays des Zénètes ...

Pour la sauvegarde du PN Vulgaris et pour que ces terres lointaines retrouvent enfin leur prospérité d’antan ... ensemble réintroduisons !!!

Navigation

Brèves Toutes les brèves