5 Décembre 2008, un exemple à suivre.. (mis à jour) Articles EXPRESS

, popularité : 49%

par Jean-Louis Martinez

5 Décembre 2008, un exemple à suivre

Le 5 Décembre 2008 est une date à marquer d’une pierre à Villeneuve-Lès-Maguelone, village de 9000 habitants situé aux portes de Montpellier.

Faisant fi des luttes intestines développées autour d’une date de commémoration illusoire de fin de guerre, la nouvelle municipalité a réussi le tour de maître, de réunir devant le monument aux Morts, les anciens combattants de l’UNC et les représentants de la FNACA.

Cerise sur le gâteau, le premier Adjoint, petit-fils d’un héros de la résistance, Compagnon de la Libération, a associé à l’hommage solennel, les victimes de l’Après 19 Mars 1962 et clôturé la cérémonie par un vibrant Chant des Africains, repris en coeur par une partie de l’assistance.

Entre le 19 Mars qui est politisé et le 5 Décembre qui ne correspond à aucune date de guerre, surgit maintenant dans bien des esprits, celle plus consensuelle du 16 octobre, qui est la date de transfert à la nécropole de Notre Dame de Lorette, des cendres du soldat inconnu, tombé pour la défense des Départements Français d’Algérie et le rayonnement de la France.

Midi Libre a enfin rapporté dans son édition du 9 Décembre 2008 ( vaut mieux tard que jamais) l’événement de la cérémonie du 5 Décembre 2008 au cours de laquelle l’UNC et la FNACA ont fraternisé devant le Monument aux Morts de Villeneuve-Lès-Maguelone.

Le premier adjoint, a ensuite associé à l’hommage rendu aux victimes civiles et militaires, les victimes civiles françaises de l’après 19 Mars 1962 et clôturé la cérémonie par un vibrant chant des Africains.

Navigation

Brèves Toutes les brèves