VITUS : quel désastre ! In Vitus veritas

, par  VITUS , popularité : 74%

Reçu par mail diffusion d’un point de vue personnel !

Regards sur la société civile : Quel désastre !

Bonjour !
 
La pétition des 153 députés est un double aveu d’impuissance.
 
C’est un aveu d’impuissance parce qu’il est ahurissant que les députés d’une nation quelconque en arrivent à devoir s’unir pour réclamer de pareilles évidences !
 
C’est un aveu d’impuissance parce qu’il est stupéfiant - si l’on ose dire - que le Ministre de l’Intérieur, présenté par les Islamo Gauchistes du Parti Socialiste - comme un fasciste choisisse de se taire face à pareille racaille, par peur des troubles généralisés que l’ignorance et le fanatisme produiraientt s’ils étaient contrariés.
 
Le cancer a donc gagné un corps qui fumait 3 paquets de cigarettes/jour et le médecin se tait face à la décision du malade de passer à 5 paquets/jour.
 
Deviennent de dangereux provocateurs les médecins qui pronostiquent une mort difficile dans des délais proches.
 
Les politiques se taisent, les journaleux pactisent avec la racaille, ignorent l’incendie et participent au silence complice en dénonçant les ... pompiers !
 
Les juges s’octroient le droit de mettre en prison des Policiers coupables avec la sécurité impudente de ne pas risquer la prison en ce qui les concerne.
 
Les assassins sont les seuls citoyens à ne pas craindre la peine de mort en France.
 
Les juges sont les seuls citoyens à ne pas craindre l’emprisonnement en raison des décisions criminogènes qu’ils pourraient prendre et qu’ils prennent effectivement, en libérant chaque jour des criminels authentiques, des récidivistes en tout genre, des fauteurs de guerre aussi certains que ces prétendus chanteurs décrivant par le menu le programme des festivités sanglantes promises à la France et à ses "souchiens".
 
Dans la seule année où 47 soldats français ont perdu la vie en Afghanistan ce sont 67 représentants de l’ordre qui ont été assassinés sur le territoire national. A quoi les forces de l’ordre sont-elles affectées en France ? Au fonctionnement rentable des radars !
 
L’ordre dans la Cité reviendrait en quelques semaines en France si les juges prenaient le risque d’être emprisonnés comme tout autre citoyen en vertu de la responsabilité pénale de leurs décisions.
 
Amitié.
 
Guy ROLLAND

Navigation