[]

Pour ceux qui trouvent que NotreJournal est partisan..

, par  MORA , popularité : 1%

Bien qu’il s’agisse d’un exercice très peu passionnant.

Voici par exemple, ce qu’il se passe tous les jours çà et là et qui tout de même est un peu fatiguant....

Car si seulement cela se produisait une fois de temps en temps !! Mais c’est presque quotidien, alors çà lasse....

samedi 8 mars 2008 (00h29) :
une fois de plus l’ump blanchi l’oas

Un ancien OAS candidat municipal

Un ancien membre des « commandos delta » de l’OAS, Gabriel Anglade, se présente sur la liste du maire UMP sortant de Cagnes-sur-mer, Louis Nègre.

L’amnistie ayant effacé les condamnations, il n’en demeure pas moins que les faits restent, d’autant que Gabriel Anglade a reconnu sa participation à l’assassinat des six dirigeants des centres sociaux éducatifs en Algérie – Max Marchand, Marcel Basset, Salah Henri Ould Aoudia, Ali Hammoutène, Robert Eymard et l’écrivain Mouloud Feraoun – relève la LDH.

Gabriel Anglade avait rejoint, après l’échec du putsch du 21 avril 1961, l’officier parachutiste déserteur Roger Degueldre, créateur et chef des « commandos delta » de l’OAS.

Président de la Maison des pieds-noirs de Cagnes et adjoint au maire en charge des rapatriés, Gabriel Anglade organise, en mai 2006, les Journées de rencontres des Français d’Afrique du Nord, au cours desquelles Christian Estrosi, ministre de l’Aménagement du territoire et président du Conseil général des Alpes-Maritimes, avait déclaré : « Votre histoire est notre histoire et le temps de l’excuse est terminé. La France n’a pas à rougir de son histoire, c’est une grande terre d’accueil et si l’on veut y vivre, on doit y respecter ses traditions et ses règles. »

[rouge]La LDH estime pour sa part que

« respecter la vérité historique devrait s’imposer à celles et à ceux qui ont mission de représenter leurs concitoyens. Il est déplorable que des responsables politiques continuent, par électoralisme, à manipuler notre passé colonial en flattant les nostalgiques de l’Algérie française. »[/rouge]

Nadjia Bouzeghrane EL WATAN Edition du 2 mars 2008

Que vous pouvez lire en ligne ici

Si nous ne sommes pas là en présence de SECTARISME et de VISION FIGEE
et surtout d’amalgames historiques et juridiques !!

Dites nous donc à quoi cela ressemble ?

Ceci prouve que la haine, le rejet, l’injustice, la diffamation ne sont pas dans le camp que l’on croit...

Doit-on condamner tous les communistes à cause du TSAR ?

Un homme en accord avec la justice doit-il être poursuivi et diffamé par des petits esprits locaux (heu locos ou locaux ?) ?

++++

Un autre exemple

Comment continuer la désinformation en s’abritant derrière de vraies questions....

Hommage aux infirmières et médecins de la Guerre d’Algérie : Ces héroïnes de l’ombre 08/03/2008

Elles étaient infirmières pour quelques-unes, médecins pour les autres, ces femmes ont redonné vie à la mort que semait l’ennemi, soigné, opéré, pansé des blessures physiques et morales.

A visiter

Navigation