La gouvernance Pieds NOIRS ? Acte 6 bis - Questions/Réponses

, par  MORA , popularité : 71%

Comme nous l’avions promis voici une petite synthèse des questions reçues et les réponses formulées.

N’hésitez pas d’ailleurs à en poser d’autres, c’est comme cela que les définitions, les modalités et les intentions seront mieux comprises.

Il sera possible ainsi d’améliorer la communication entre nous.

Pour éviter une page trop longue, seules les questions sont directement visibles.
Il suffit de cliquer sur RÉPONSE pour lire la dite réponse !

__espaceur.png__

Questions d’ordre politique :

Vous nous demandez "d’oublier’ nos décisions de vote habituel, quels sont vos arguments ?

RÉPONSE

Vous "mettez le doigt" sur la partie la plus délicate de ce que nous proposons.

En effet, depuis des années et c’est normal, chacun s’exprime dans les urnes, selon ses convictions, gauche, droite, extrêmes, milieu, ou abstention...

Cette logique de vote est construite sur la vision personnelle de la société et de ses propres choix. Il n’y a rien à redire. Ce que nous préconisons est exactement la même chose, sauf que nous demandons en plus, à chacun d’intégrer dans son appréciation, des impératifs liés au traitement que fait la société actuelle de l’Histoire, de la place et de l’existence même de ce que nous pouvons appeler notre communauté de provenance et d’origine.

Si chacun met ces préoccupations dans son choix, il y a là une révolution potentielle ! Car à l’évidence, si on prend en compte ce paramètre, beaucoup de données "traditionnelles" n’ont plus aucun sens !

En pratique si le fait de prendre en compte ces éléments nouveaux suffit à faire douter des choix précédents, la cause est entendue !

En outre, avec notre approche, nous présentons à chacun, une vérité première dont on n’a pas encore l’habitude :

Chacun est maitre de son expression personnelle sans intermédiaire !

Il est certain que, si une bonne partie des votes est "réorientée", vers nos préoccupations légitimes, cela va changer la donne sérieusement.

Voir l’exemple de PERPIGNAN où le candidat victorieux se retrouve en 2009 avec 8 % de + par rapport à 2008 !

Et une considération chiffrée lourde de sens :

"Si le VOTE PN et HARKI est global et unifié, le 1/3 de l’UMP dépend de lui !"


Pour beaucoup d’entre nous "voter gaulliste" est une hérésie, qu’en dites-vous ?

RÉPONSE

Que cela soit voter "gaulliste", voter "FN", voter à gauche, au centre ou pour les verts, c’est voter pour un parti à travers une ou des personnes.

Or nous ne proposons pas cela !

La notion de vote pour un PARTI est exclue du raisonnement ! On vote pour les personnes qui ont fait, font ou feront (dans des conditions très claires) ce qu’il faut pour nous aider dans notre démarche de reconnaissance et d’identification, au niveau local, régional ou national.

Si nous ne sommes pas capables de faire passer l’intérêt de notre collectivité avant nos opinions politiques, cela veut dire que nous ne sommes pas prêts à mener un quelconque combat et surtout d’avoir la moindre chance de le gagner !


Ne craignez-vous pas une démarche communautariste, avec tout ce que cela a de négatif ?

RÉPONSE

Définition Communautariste :

Adjectif singulier invariant en genre

(politique) où l’ensemble des ressources sont mises à disposition de la communauté

Nom singulier invariant en genre

(politique) adepte du communautarisme, courant fondant la structure sociale sur le développement des mouvements propres à chacune des communautés ethniques d’un pays

Nous ne sommes pas une ethnie, nous sommes juste une province de France "sans territoire".

Personne ne pourra empêcher quelqu’un de nous faire un procès d’intention, en nous accusant encore de tous les maux et d’un passéisme majeur et maladif !

C’est inévitable !

Cela pourrait être vrai si nous agissions dans un sens "politique de parti" qui à l’évidence désassemble les PN et les Harkis !

Ce n’est pas du tout ce que nous proposons !

Si les harkis restent dans leur coin et les PN aussi, oui alors ce serait une démarche communautariste !


Questions sur l’organisation :

Alors que depuis longtemps beaucoup ont essayé d’obtenir des résultats, pourquoi croyez-vous que vous allez "faire mieux" ?

RÉPONSE

Vous remarquerez qu’à aucun moment nous ne disons cela, ni ne le pensons d’ailleurs !

Au contraire, malgré quelques petites piques ici ou là (nous en recevons autant !) jamais nous ne mettons en cause le travail déjà fait ! Dans les pires des cas et alors qu’on ne nous demande rien, nous essayons d’apporter des éléments susceptibles (à notre sens) de participer positivement à des choses déjà engagées !

On peut très bien s’élever avec détermination contre le démantèlement de la stèle de Marignane, tout en se demandant : "comment cela a-t-il été possible ?"

On peut dire que la pérennité du Mur de Perpignan ne semble pas acquise et que nous voulons en savoir +, pour aider +, pas pour nuire !

Et s’il y a une faiblesse identifiable, il n’y a rien à perdre que d’en parler, ne serait-ce que pour ne plus faire la même erreur !

S’il est impossible de s’exprimer, où va-t-on ?

D’ailleurs cet omerta des PN et Harkis est le premier ennemi à combattre !

__espaceur.png__

Nous essayons d’introduire une nouvelle méthode, c’est tout !

- En gros, disons que, ce que nous voulons, seule la LOI peut nous le donner !

- Et qui fait les lois ?

- Ben, les femmes et hommes politiques élus par des élections !!!

- Comment peut-on peser sur les élections ?

- Ben en votant pardi !

Cette démonstration vertigineuse de simplicité est sans doute le premier atout de cette action.

On ne va pas demander aujourd’hui à Tartempion ou à son cousin, de nous représenter, on vote sur la base d’une communication claire avec les politiques.

LE VOTE EST INDIVIDUEL !

A nous d’établir pour qui et pourquoi voter !

Et quand nous écrivons NOUS, c’est vraiment NOUS TOUS !

Nous proposerons et chacun disposera !


Internet est un outil puissant, mais ne va pas dans toutes les chaumières, comment faire ?

RÉPONSE

Chacun a son imprimante ?

Chacun a des amis ou relations susceptibles de recevoir un document de présentation ?

Une simple hypothèse basée uniquement sur les 5600 habitués de NJ et pour qui chacun peut quand même imprimer une dizaine de feuille ! Cela fait 56 000 tracts !

Sans compter les photocopieuses et le "bouche à oreille" !

Rien n’est parfait, Internet non plus, mais nous pouvons (devons ?) nous en servir pour sa vitesse de diffusion et sa relative facilité d’utilisation !


Dans la pratique, comment voyez-vous l’action ?

RÉPONSE

Oui les question pratiques sont importantes !

Pour valider notre démarche nous avons utilisé la vieille méthode anglo-saxonne des 5 W à laquelle on ajoute souvent un H !

Why ? Who ? When ? Where ? What ? et HOW ?

Pourquoi ? Qui ? Quand ? Où ? Quoi ? et Comment ? en essayant de répondre le plus simplement du monde à chacune des questions séparément et dans n’importe quel ordre, sachant que si l’on a besoin de l’une pour répondre à l’autre, la méthode est mauvaise !

WHY - POURQUOI ? : Parcourez les sites internet, lisez les Chartes existantes et à venir, lisez des bouquins, regardez les combats des associations, vous aurez toutes les réponses ! Mais on pourra aussi développer en parlant des émissions de télé, des films, des contre-manifs etc... En fait on nous tape dessus parce qu’on existe ! C’est cool !! non ?

WHO - QUI ? : Ne mélangeons pas les genres, il nous faut un bébé tout neuf qui aura à obtenir le résultat attendu ! Certains ont pensé à l’UNIRA - Union Nationale de défense des Intérêts des Repliés d’Algérie - avec des extensions possibles aux rapatriés d’AFN (Maroc et Tunisie), c’est en cours.... et bientôt vous serez invité à la rejoindre.

WHEN - QUAND ? : le meilleur moment sera celui de l’action électorale, donc à chaque élection l’action doit jouer !

WHERE - OU ? : constamment sur le NET et sur le terrain, d’ailleurs il faudra des relais à l’UNIRA qui ne peut pas être partout, mais ses représentants eux oui !

WHAT - QUOI ? : obtenir une loi qui reconnaisse comme appellation d’origine "Pieds-Noirs, Harkis, Repliés d’Algérie" tous les natifs de nationalité unique française, avant le 2 juillet 1962, comme membre d’une province "sans territoire" et qui donne les peines encourues pour toute diffamation de cette collectivité "virtuelle" mais ô combien présente !

HOW - COMMENT ? : les méthodes de communiqués de presse, des lettres de protestation et même les manifestations, n’ayant rien donné de décisif, nous posons un problème simple à nos interlocuteurs :

[|Soutien de la loi demandée - sinon vote en opposition ou en abstention.|]


Autres questions

Nous avons répondu à de nombreuses autres demandes.

Celles ci n’amenant pas d’informations supplémentaires, elles ne sont pas présentées.

Il y a eu des questions sur l’organisation, sur qui était "déjà dans le coup", quand cela allait commencer, etc...

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !!
    Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)