[]

La burqa : le Parlement a tout faux Le faux problème. Le vrai problème. La solution

, par  NEMO , popularité : 36%

Pendant les vacances, Notre Journal vous propose chaque semaine un morceau choisi des tribunes de Nemo. Cette semaine, c’est un aspect du port de la burqa que Nemo a été comme d’habitude le seul à dénoncer...

Dès Janvier 2010, en effet, Nemo alertait les autorités sanitaires sur les conséquences médicales du port de la burqa. Après le vote en première lecture de l’interdiction de la burqa dans les lieux publics par l’Assemblée Nationale, Notre Journal vous propose de relire ce texte prémonitoire :

- !- !- !- !- !- !- !-

"Le rapport parlementaire sur la burqa venant d’être dévoilé (si j’ose dire), il m’a paru urgent de porter les conclusions de nos propres experts (indépendants, multiconfessionnels, sans peur et sans reproche) à la connaissance des Français, pendant qu’il est encore temps.

En effet, et au risque, hélas, d’ajouter à l’anti-parlementarisme qui monte chez les Français, notre rapport est malheureusement accablant pour les parlementaires de la commission : bien qu’ils aient bénéficié de moyens infiniment supérieurs aux nôtres, qu’ils n’aient lésiné ni sur les invitations, les auditions, les déplacements sur le terrain, les banquets républicains, les buffets et les plateaux-repas à 100 euros pièce, il faut le constater, ils ont tout faux !

Quand la commission préconise l’interdiction du voile intégral dans les services publics, prenant le risque de stigmatiser ainsi une fois de plus, au nom de raisons inavouables, les Français de religion musulmane (et les étrangers aussi, d’ailleurs), c’est exactement le contraire qu’il faudrait faire ! Et certainement pas pour les raisons avancées par la commission !

Nos experts sont formels : que des femmes soient intégralement voilées dehors la nuit, ou sous la pluie, ou à l’intérieur d’un bâtiment public (Sécurité Sociale, hôpital, mairie…) ou privé (chez elles, chez des amis, dans des cafés, au cinéma, dans des boites de nuit…), la France, pays des droits de l’homme, s’en fout !

Mais que des femmes en viennent, pour des raisons religieuses, à présenter une carence en vitamine D, voilà le problème, et il est gravissime !!!

A quoi sert en effet la vitamine D ? À fixer le calcium des os ! Qui produit la vitamine D ? Le Soleil !

Pas de soleil, pas de vitamine D, le calcium de vos yaourts repart comme il est venu, sans accomplir son office, vos os deviennent fragiles comme le verre ! Plus question de cuisine, de vaisselle ou de contacts intimes sans risquer la fracture.

Voilà, chers compatriotes, où le voile intégral nous mènerait ! Croyez-vous que c’est ce qu’Allah, Yahvé ou Jehova voudraient pour nos femmes (je cite aussi Yahvé et Jehova parce qu’il n’y a pas qu’Allah qui soit concerné : j’ai senti récemment, notamment dans la hiérarchie catholique, comme une nostalgie…) ?

Et la Sécurité Sociale ? Vous y avez pensé, au trou de la Sécurité Sociale, avec des millions de femmes impotentes en plus à soigner ? Et qui les soignerait si elles ne voulaient pas de médecins hommes ?

Alors voilà la solution : une bonne campagne de sensibilisation des femmes à la vitamine D, et le problème du voile intégral est réglé.

Que deviendrait la France sans Notre Journal ?"

Navigation