Et on parle des lapins !!!! Eux au moins on bouffe leurs petits !! (LOL)

, par  Jean Claude THIODET , popularité : 79%

C’est au moment où l’on nous explique doctement que la déchéance de nationalité, de toutes façons, cela ne peut qu’être rarissime et toucher un nombre infime de personnes, qu’on tombe sur ce fait divers (!), publié sur le fil AOL, courant septembre.

Interpellé après 55 fausses déclarations de paternité

Un homme de 54 ans a été interpellé à Paris après avoir fait 55 déclarations frauduleuses de paternité qui auraient permis de détourner près d’un million d’euros d’allocations sur un an.

Après plusieurs mois d’enquête, les policiers de la Direction du Renseignement de la préfecture de police de Paris ont interpellé fin août un Français d’origine sénégalaise, âgé de 54 ans et suspecté d’avoir fait 55 déclarations frauduleuses de paternité pour permettre à des femmes d’obtenir des titres de séjour, a-t-on appris mercredi. Les enquêteurs avaient été alertés fin décembre 2009 sur cinq reconnaissances d’enfants suspectes.

Lors d’une perquisition au domicile de l’individu, les policiers ont découvert des documents établissant la domiciliation d’une cinquantaine de personnes à cette même adresse. Lors de sa garde à vue, le suspect a reconnu avoir fait plusieurs dizaines de reconnaissance de paternité, moyennant la somme de 150 à 200 euros par personne. Il établissait le contact avec les mères sur la voie publique, en boîte de nuit ou directement en Afrique.

Un million d’euros de fraudes aux allocations

Pour l’heure, 42 mères ont été identifiées. Toutes sont d’origine africaine, essentiellement originaires du Cameroun, et âgées entre 25 et 50 ans. Sur les 17 entendues, seule l’une d’elle a reconnu avoir versé de l’argent, toutes les autres affirmant que l’homme est bien le père biologique de leur enfant. Des expertises ADN devraient être pratiquées pour vérifier les liens familiaux. Les mères sont aujourd’hui poursuivies pour "obtention indue de documents administratifs et complicité de déclaration frauduleuse de paternité". Les autres mères sont toujours recherchées.

Lors des auditions, certaines des femmes ont par ailleurs déclaré percevoir jusqu’à "7.500 euros mensuels d’allocations diverses", précise une source policière, ajoutant que le préjudice annuel du dispositif est évalué "à près d’un million d’euros". L’individu, présenté à un juge a été placé sous contrôle judiciaire. Il est poursuivi pour "déclaration frauduleuse de paternité, aide au séjour et complicité d’obtention indue de documents administratifs".

Voir en ligne : cliquez sur - "LA FAUTE A ROUSSEAU "

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !!
    Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)