Ralentissements sur le NET

, par  MORA , popularité : 45%

Vous avez dû tous + ou - remarquer un certain ralentissement sur divers sites Internet.

Rassurez-vous cela ne provient pas spécifiquement de votre machine, mais il s’agit d’une question plus générale.
En gros disons qu’il y a une migration technique qui est en cours et qui des fois, coince un peu.

De quoi s’agit-il ?

Nous passons progressivement de l’IPV4 à l’IPV6 ?

Non, ce n’est pas le nom de code d’une maladie vénérienne ! :-D

L’extension prodigieuse d’Internet connaît un goulet d’étranglement !

En gros disons que quand vous tapez en haut http://notrejournal.info dans la barre d’adresse, il se passe la chose suivante :

  1. votre demande est dirigée vers un répertoire général commun à tout Internet et votre http://notrejournal.info va être interprété dans un codage plus cohérent pour l’informatique, par exemple : 251.130.241.123 (chiffre faux, mais bon..) : à ce stade vos demande va être dirigée vers 251.130.241.123 qui est l’adresse physique d’une machine, un serveur !

Pour vous c’est invisible, mais c’est comme çà que cela se passe.....

En pratique chacun de ces chiffres va de 0 à 255 !

Donc avec 255 on a 256 adresses

Avec 255.255 on 65536 adresses, avec 255.255.255 = 16 777 216 adresses et avec 255.255.255 : 4 294 967 296 adresses !

Au début d’Internet cela paraissait suffisant !! d’autant que par différents procédés on peut avoir plusieurs adresses de site derrière un seul numéro !!

Et bien, non cela ne suffit plus du tout ! On peut même dire que cela coince un maximum !

Pour résoudre ce problème, un système d’adresse appelé IPV6 a été mis au point. En gros, le codage d’adresses permet de joindre des quantités énormes (pour l’instant) et ressemble à :

1fff:0000:0a88:85a3:0000:0000:ac1f:8001

Ce système permet d’adresser : 340 282 366 920 938 463 463 374 607 431 768 211 456 points ou machines !!

C’est évidemment plus confortable ! :-D

__5__

Dans la pratique d’aujourd’hui cela se passe comment ?

Quand vous naviguez sur le NET votre demande est faite en IPV4, Windows ne connait pas IPV6 !! quelques linux savent !!

Donc votre demande (en IPV4) s’en va, elle passe dans une boite noire qui va la traduire en IPV6 (1er ralentissement), elle est ensuite dirigée vers le serveur... qui va y répondre et hop au chemin de retour, nouveau passage par la boite noire....(2ème ralentissement).

Dans la pratique c’est un peu différent, mais cette image devrait faire comprendre que l’étape de traduction actuellement nécessaire, représente un point de ralentissement sensible.

Ce ralentissement est d’autant + sensible que le nombre de sites qui utilisent AJAX croit à une vitesse vertigineuse.

En AJAX permet de changer les éléments d’une page Internet sans RECHARGER la page, mais évidemment sollicite les serveurs tout autant voire + !

__5__

Voilà donc l’une des explications des ralentissements constatés un peu partout !

Navigation

Brèves Toutes les brèves