Les poilus oubliés de l’armée du Levant

, par  MORA , popularité : 50%

Les poilus oubliés de l’armée du Levant

La mémoire est finalement une chose assez fragile, non ?

Hier 11 novembre, Raymond Mak­zume a déposé une gerbe au cimetière militaire français d’Isken­­­­­­­derun, l’ancienne Alexandrette. Comme à chaque commémoration de l’Armistice, le consul honoraire était seul pour rendre les honneurs à ces poilus de l’armée du Levant.

Essentiellement des tirailleurs sénégalais et des pieds-noirs qui participèrent à la campagne de Cilicie, tombée dans les oubliettes de l’histoire : à la fin de la Première Guerre mondiale, l’Empire ottoman, dans le camp des vaincus, est dépecé.

Les Français récupèrent le Liban, la Syrie et une partie du sud de l’actuelle Turquie. Ils y resteront de 1919 à 1921, puis l’évacueront après la signature d’un accord avec Mustafa Kemal.

Voir en ligne : Les poilus oubliés de l’armée du Levant

Navigation