La nuit de la Toussaint

, par  Danièle LOPEZ , popularité : 34%

Dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre 1954, c’est l’insurrection . Les rebelles tuent des civils européens dans une opération orchestrée qui sera étendue à tous les départements.

Dans Historia Magazine « La Guerre d’ Algérie » , le Général Georges SPILLMANN témoigne

« En cette belle fin de mois d’octobre 1954 ,on se félicitait du calme régnant en Algérie.

les aurès

Le C.R.U.A , Comité Révolutionnaire pour l’Unité et l’Action, est identifié par les Renseignements Généraux depuis mai 1954. Il est dirigé par Ben M’hidi, Didouche Mourad, Rabah Bitat, Mohamed Boudiaf et Ben Boulaïd auxquels viendra s’ajouter Krim Belkacem.

Ils rédigeront et approuveront « la proclamation historique du 1er novembre » en même temps que la naissance du FLN

Ils déclencheront ce même jour dans les Aurès, en Kabylie, dans le Constantinois, l’ Algérois et l’Oranie, la vague d’attentats simultanés qui devaient créer la psychose et l’insécurité chez les européens.

« La Nuit de la Toussaint » restera le souvenir le plus douloureux pour tous les Français d’ Algérie. Elle marque le début d’une guerre "sans nom" qui durera plus de sept ans.

C’est bien cette nuit-là que Guy Monnerot, instituteur à Ghassira, fut assassiné à Thighanimine. Sa femme est laissée pour morte sur le bord de la route. Ils ne furent malheureusement pas les seules victimes des fellaghas du FLN , cette nuit-là et jusque après l’indépendance du pays. Mais c’est bien le F.L.N qui a fait tuer Guy Monnerot.

couple Monnerot

Navigation