[]

Quelques brèves ... depuis les Romains !

, par  TOTO , popularité : 26%

Cogitatum diarum ...

"Le budget devrait être équilibré, les finances publiques devraient être comblées, la dette publique devrait être réduite, l’arrogance de l’administration devrait être abolie et contrôlée ... et l’aide aux pays étrangers devrait être diminuée de peur que Rome ne tombe en faillite.

Les gens doivent encore apprendre à travailler, au lieu de vivre sur l’aide publique."

signé : Cicéron 55 AVANT JÉSUS CHRIST

L’adjudant ...

Un adjudant explique aux soldats la théorie de la gravitation :

- Si, par exemple, vous jetez une pierre en l’air, elle va retomber sur terre ! Eh bien, c’est ça la gravitation !

- Et si la pierre tombe dans l’eau ? demande un soldat.

- Dans ce cas, ce n’est plus de notre compétence, fait l’adjudant, c’est du ressort de la marine !

x

Le pronom indéfini ...

Il était une fois quatre individus qu’on appelait :

Tout le monde - Quelqu’un - Chacun - et Personne.

Il y avait un important travail à faire et on a demandé à Tout le monde de le faire.

Tout le monde était persuadé que Quelqu’un le ferait. Chacun pouvait l’avoir fait, mais en réalité Personne ne le fit.

Quelqu’un se fâcha car c’était le travail de Tout le monde !

Tout le monde pensa que Chacun pouvait le faire

Et Personne ne doutait que Quelqu’un le ferait

En fin de compte, Tout le monde fit des reproches à Chacun

Parce que Personne n’avait fait ce que Quelqu’un aurait pu faire.

*** MORALITÉ ***

Sans vouloir le reprocher à Tout le monde,

Il serait bon que Chacun

Fasse ce qu’il doit sans nourrir l’espoir

Que Quelqu’un le fera à sa place

Car l’expérience montre que

Là où on attend Quelqu’un,

Généralement on ne trouve Personne !

x

“ ET CELLE LÀ ... JE L’ADORE ...”

Une association de nains a monté un club de football, et chaque Dimanche ses équipes jouent l’une contre l’autre.

Après le match, tous vont dans un café où on leur réserve la salle à l’étage pour boire un vin chaud.

Un dimanche, un client bourré accoudé au comptoir voit descendre dans l’escalier un, deux, trois, cinq, dix et enfin onze nains en maillot bleu qui traversent la salle, passent devant lui et sortent dans la rue.

Il se frotte les yeux et recommande un whisky ...

A peine l’a-t-il bu qu’il voit un, deux, cinq, dix puis onze nains en maillot rouge cette fois descendre à leur tour l’escalier, passer devant lui et sortir dans la rue.

Il appelle Tony, le propriétaire du bistrot, et lui dit à l’oreille :

" Je voudrais pas t’inquiéter, mais y’a ton baby-foot qui se barre".

x

x

x

x

et puis ...

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !! Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)