La semaine de Toto ... ... projets pour 2012 ?

, par  TOTO , popularité : 96%

Après le Mémorial de Caen et le Musée de la Grande Guerre de Meaux, il serait bienvenu ... et pleinement d’actualité ... de créer, vite fait bien fait pour 2012 , un mémorial-musée de la guerre d’Algérie , ne serait-ce que pour commémorer ... à vot’bon coeur M’sieur Dame ... le cinquantième anniversaire de la fin très incertaine quant à la date, n’en déplaise à la FNACA, d’une si belle histoire qui se termina bien mal comme l’on sait ... ‘par un replis stratégique sur des positions ... pas du tout ... préparées à l’avance’ (sic 1939).

Puisque personne n’ose le proposer ... et avant que le dernier des anciens combattus d’Algérie ne rende au diable son âme de présumé suppôt du colonialisme ... qu’il soit permis à l’un d’entre eux d’émettre cette libre suggestion :

Après Christian DIOR qui y fit un tabac, y a pas si longtemps que ça ... le mémorial-musée de la guerre d’Algérie serait bien à sa place installé à SARRAN, en Chiraquie centrale, au coeur de la France profonde, le plateau des ‘MilleVaches’ étant, à l’évidence, un symbole fort pour accueillir les reliques guerrières d’un ‘Tas de Brêles’ bâtées ... (comme disait mon adjudant !)

Il aurait en outre pleinement sa place dans ce musée des babioles présidentielles , ne serait-ce que pour amortir quelque peu ce qu’il a couté au contribuable corrézien (mais pas seulement ! ...) avec les encouragements de Mr Hollande, Ès qualités ... (la bagatelle de 25 M€, dit-on, mais chuttt ! le sujet est sensible !)

On pourrait alors y exposer le redoutable matériel de guerre dont le contingent ... cette armée de gueux ... disposait en Algérie pour traquer le ‘Fellouse‘ :

et d’abord cet uniforme kaki dernier cri ( ... rien à voir avec Dior ! ) si bien adapté au climat sud-méditerranéen qu’il suffisait de l’enfiler pour se croire au hammam ( ou bain maure )

et puis, la tenue de combat :

- treillis avachis, délavés, rapiécés, rarement à la bonne taille du dernier dernier locataire, portés au préalable par de non moins valeureux guerriers, ce qui lui conférait certes une grande valeur historique ... mais n’en réparait pas des ans, l’irréparable outrage !

- chemises élimée, chaussettes trouées-patates et brodequins déjà amortis en Indochine ...

- casque lourd fait pour d’autres campagnes sous d’autres climats, quasiment insupportable sous un soleil de plomb. Quel dommage, à ce propos, que nos généraux étoilés, à l’instar de Patton, n’en portassent point couramment un ... pour l’apprécier à sa juste valeur !

On pourrait y exposer aussi les armes de dernière génération ... d’avant le déluge :

- le fameux fusil mitrailleur modèle 1924 révisé, disait-on, en 1929 ... pour la dernière fois !

- le pistolet PA 35 à enrayage automatique ... un coup sur deux, pas plus !

- le fusil Garand au tir jamais garanti ... ou le Mas 36, broyeur d’épaules.
ou bien encore ce vaillant pistolet-mitrailleur tellement automatique qu’au moindre frôlement il partait tout seul au combat de sa propre initiative.

- et au moins un exemplaire de nos chers Jeep et GMC ... dans l’état où ils étaient ... c’est à dire si épuisés par d’autres campagnes, qu’il fallait en désosser deux pour en réparer un !

- et enfin, en bonne place, le fameux Halftrack ... le ‘blindé du fantassin en poste‘ ... ce cercueil ambulant sur chenillettes grinçantes ... tellement grinçantes que l’adversaire prévenu de son arrivée à des kilomètres à la ronde avait largement le temps de déguerpir après avoir posé la mine pour le faire sauter.

- accessoirement pourraient y figurer quelques autres babioles de la vie quotidienne de la troupe ... surplus de la vraie « der-des-der » ... comme par exemple le caleçon règlementaire (... pas Dior non plus !) ou les gamelles noircies abandonnées depuis quinze ans par les Ricains dans le cadre du plan MarcheMal ...

Le tout pourrait être présenté sur fond de photos couleur dument ‘remasterisées’ ... ( les historiens de gauche adorent ... exit le noir et blanc pas assez représentatif !) de mechtas en flammes, de massacres perpétrés à l’insu de notre plein gré ou d’exactions bien meurtrières commises par les mêmes grâce à l’argent transporté, bénévolement, bien sur ... par nos ‘propres’(enfin ... façon de parler !) ressortissants ... intellectuels-de-gauche-porteurs-de-valises-pleines-de-pognon ( expression pour une fois intégralement citée ) pour que le FLN, cette organisation mafieuse bien connue, puisse librement acheter sur un marché « libre », comme Tanger, les armes et explosifs destinées non seulement à nous flinguer dans le dos ... mais surtout à massacrer, sans vergogne et sans risque, les populations de toutes origines jusque dans les fermes et les douars les plus reculés.

Ce mémorial-musée pourrait ainsi être un ‘digest’ de la grande misère politico-militaire qui sévissait alors en Algérie ... misère bien dissimulée derrière le paravant de quelques troupes d’élites déjà ‘remasterisées’ elles aussi pour les besoins immédiats du scénario ... c’est à dire armées à la Rambo, ‘casquettées’ à la GI et sapées comme des princes de guerre ... qu’ils furent parfois.

Rien de changé finalement depuis l’époque des bandes molletières et des capotes bleu horizon ... où les pantalons rouges et les uniformes rutilants à pattes d’épaule froufroutantes faisaient fureur à l’arrière ... pour faire illusion.

Enfin ... et pour en revenir à nos brêles , à leurs guenilles et à leurs arquebuses au pied des Millevaches ...

Ah ... quelle belle exposition ça ferait !

Une consécration ... et un exemple Monsieur ... pour les générations futures !!

Et puis ... et puis ...

Après le mémorial ... le visiteur enthousiaste, voire émerveillé par la puissance de cet arsenal ressurgi du passé, par cet instant de vérité retrouvée, pourrait derechef se glisser les arpions sous la table la plus fameuse du coin, histoire de se refaire une santé après tant d’émotion !

Car c’est là que l’ancien du contingent, habitué depuis longtemps à se farcir la tête de lard ... y dégusterait la tête de veau maison (et qui sait ... bientôt halal ? ) péché mignon de ce président qui justement mis fin à la conscription ...

La boucle serait ainsi bouclée !

Quelle revanche bien méritée après tant d’années d’oubli, d’indifférence ou de mépris !

.

__ornement.png__

.

De plus en plus dissuasive ...

.

.

__ornement.png__

.

Réponse à un examen de chimie

En réponse à la question :

- Quelle est la différence entre une solution et une dissolution ?"

Le professeur eut la réponse suivante :

- Prenez un réservoir d’acide et plongez-y deux ISLAMISTES : c’est une dissolution. Si vous les y plongez tous, c’est la solution.

.

__ornement.png__

.

Mohamed a de si mauvaises notes, que ses parents décident de le retirer de l’école publique, pour le mettre dans une école catholique réputée TRES TRES stricte.

Sur son premier bulletin, ils découvrent stupéfaits et heureux, que leur fils a récolté des notes presque parfaites dans toutes les matières.

Ils l’interrogent et ..... le garçon répond :

- Quand je suis entré dans la classe et que j’ai vu qu’ils en avaient cloué un sur une croix, j’ai immédiatement compris qu’ici les profs ne rigolaient pas !

.

__ornement.png__

.

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !!
    Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)