[]

La papotude, méthode belge, une fois !

, par  MORA , popularité : 21%

... vu sur le NET ...

La correction langagière doit habiller la bien-pensance : langues fourchues, gare à vous.

Voici que le secrétaire d’Etat français Dominique Bussereau a qualifié de “harkis” les co-listiers de Ségolène, sa rivale aux régionales. Pour rappel, les Harkis étaient des algériens combattant aux côtés de la France, lors de la guerre d’indépendance. Abandonnés à leur sort par de Gaulle, plus de 90.000 d’entre eux furent massacrés en représailles par le FLN. Sans doute Bussereau a-t-il voulu employer le terme “Harkis” plutôt que celui de mercenaires, car il poursuit : “des gens qui vont un peu dans cette affaire parce qu’ils n’ont pas d’autres moyens d’être élus ».

Tollé. Les Harkis algériens et martyrs se voient insultés, comme l’ont été leurs descendants par les propos de Georges Frêche, qui étaient quand même d’une autre teneur. Les réseaux sociaux et la blogosphère entrent en ébullition, on crie haro sur le baudet, Bussereau présente ses excuses. Insuffisant : l’association SOS Racisme réagit en se disant "consternée" par ces propos "inadmissibles".

"Il est plus que temps que Fillon ordonne à ses ministres de cesser de tenir des propos stigmatisants à l’endroit de telle ou telle partie de la population et tire les enseignements du débat sur l’identité nationale qui a libéré en France l’expression d’une parole raciste".

A savourer sans hésitation !!

Voir en ligne : Les harkis, Leonard et le sperme de Mahomet

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !! Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)