[]

LE TEST ADN … EST-CE UN CRIME ???

, par  Danièle LOPEZ , popularité : 8%

Ce matin, nous entendions aux informations télévisées nationales, un représentant d’une association pour les Droits de l’ Homme, s’élever avec véhémence contre la proposition du gouvernement de pratiquer

[*Le test ADN aux immigrés qui prétendent au regroupement familial sur notre sol*]

Il s’agit d’un moyen comme un autre de contrôler - avec un maximum de fiabilité- la véracité des dires ou les papiers qui sont fournis par ces demandeurs à notre administration, n’est-ce pas ?

Y voyez-vous quelque chose de choquant, vous ?

Et bien, voilà ce n’est pas le cas des opposants de tous poils regroupés en diverses associations qui ne cessent de crier à l’assassin dès lors qu’il s’agit de vérifier l’immigration clandestine.

Celui-ci déclarait :

- « Ce sont des gens comme nous . Ils ont le droit d’adopter des enfants. Ils ne pourront donc pas trouver de gènes identiques chez ses personnes-là ! »

Donc, à les entendre, nous ne devons pas pratiquer de recherches génétiques. C’est avilissant et surtout les tests ne prouveraient rien !

En fait, si nous écoutons tous ces gens qui défendent les pauvres, les opprimés, les expulsés, les mal logés, les délogés, les exilés, …… nous sommes des français coupables .

60 % de français coupables , ça fait beaucoup, vous ne trouvez pas ?

Et si nous nous penchions un peu vers ces défenseurs des droits de l’homme qui se bousculent devant les caméras - au moindre pet soufflé par l’ État - quand il s’agit d’immigrés ?

Essayons de gratter le vernis qui les couvre à peine et voyons qui ils sont .

Nous demandons à connaître ces hommes et ces femmes qui représentent ces associations.

Dans quel cadre vivent-ils ? Comment sont-ils logés ? Quelle est leur profession ? Quels emplois occupent-ils ? Dans quelles sociétés ou administration ? Quels sont leurs revenus ?
Sont-ils ou non rémunérés pour le poste qu’ils occupent au sein de l’association ?

Nous voulons tout savoir d’eux !

Et nous devons tous, nous mettre à faire des recherches car il n’y aura pas de journalistes pour nous aider, vous le savez très bien .

De cette manière nous verrons combien d’entre eux voient ou fréquentent les immigrés en dehors du cadre associatif. Combien d’entre eux leur viennent en aide financièrement. Combien d’entre eux ont déjà bousculé leur petite vie privée une fois à l’abri des caméras !

Je compte sur vous tous !

Navigation