[]

Julien Dray blanchi et pas sous le harnais ainsi que les dirigeants d’E.A.D.S. et Richard Gasquet (effet de poudreuse)

, par  Allezou...bIda , popularité : 18%

Julien Dray, Député P.S. de l’Essone et Président du Conseil Régional d’Ile de France, était soupçonné d’abus de confiance.

Le 28/11/2008, la Cellule anti-blanchiment du Ministère des Finances fait part de mouvements d’argent suspects, d’un montant de 130 000 euros, sur les comptes de l’Association "Les Parrains de S.O.S. Racisme" et de la "Fédération indépendante et démocratique lycéenne" (Fidl) ainsi que sur les comptes de deux collaborateurs du Julien Dray, Nathalie Fortis et Thomas Persuy.

Le Parquet avait estimé que ces 2 personnes avaient servi d’écran et que le système occulte mis en place avait permis à Julien Dray de surmonter ses difficultés financières grâce à l’aide des associations et non de celle de ses proches, il note :

concernant les associations, règnent une grande confusion et une absence de rigueur à la création des Parrains de S.O.S. Racisme ayant permis de contourner les contrôles imposés.... pour pouvoir procéder, sans contrainte, à des règlements échappant aux déclarations fiscales ou sociales

Et voilà qu’en ce beau Jour du 16/12/2009, (cadeau de noël anticipé), Julien Dray est blanchi de ces accusations, il ne sera pas renvoyé devant le Tribunal Correctionnel.

Le Procureur assure que si ces abus :

apparaissent caractérisés, leur gravité est relative, si est admise la notion de groupe d’associations se portant mutuellement assistance.

En conclusion le parquet estime que :

Les remboursement intervenus, l’absence de plainte de la part des associations concernées qui n’estiment pas avoir subi de préjudice, la relative modicité des sommes en jeu conduisent à considérer que la saisine du Tribunal Correctionnel par voie de citation directe n’apparaît pas nécessaire pour réparer le trouble public susceptible d’avoir été causé par les agissement des protagonistes de cette affaire. La voie alternative aux poursuite du rappel à la loi semble suffisante

(source Le Monde du 16/12/2009)

Abandonné par ses amis Socialistes, le compagnon de route de Ségolène Royale, avait été écarté des listes électorales de l’Essone, mais le 17/12/2009, Jean-Paul Huchon, Président de la Région Ile de France réouvre ses portes à l’ex-justiciable, lui proposant de reprendre la tête de la liste P.S. dans l’Essone.

Ainsi Julien Dray pourra conserver la montre d’une valeur 7 000 euros (il aura réussi sa vie lui) et se retrouver élu à la tête de la région la plus importante de France après avoir fait l’objet d’un enquête judiciaire.

Nous prend-on pour des ânes victimes du virus de la grippe porcine :

Les associations estimant ne pas avoir subi de préjudices n’ont pas porté plainte : les "mis en accusation" étant les responsables de ces associations, comment celles-ci auraient-elles eu les mains libres pour le faire ?

Où et quand la modicité du larcin a-t-elle pu absoudre l’impudent ?

La justice voudrait-elle s’employer à amnistier les criminels en col blanc et emprisonner les voleurs de pommes, si c’est le cas, les affaires politico-financières ont de beaux jours devant elles.

La notion d’impunité pour des groupes d’associations se portant mutuellement assistance est un concept qui va en intéresser plus d’un.

__ornement.png__

Evidemment vous revient en mémoire la morale (mot grossier) de cette fable de Jean de La Fontaine : Les animaux malades de la peste :

"Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir"

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !! Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)