[]

HORS LA LOI : les questions ! Yes we CANNES !

, par  La Rédaction , popularité : 22%

[!sommaire]

Chacun de nous a en mémoire le très récent film HORS LA LOI proposé à CANNES pour la sélection !

Toutes les controverses ont surgi concernant ce film de faible qualité artistique (...tout çà pour un navet.... LE PARISIEN etc.. voir Google) initialement présenté en Algérie comme une référence sur le 8 mi 1945 et les évènements de SETIF & environs, puis après quelques réactions, comme un film de fiction... après une coupure de 19 minutes de film....

Bref d’une référence historique, il est devenu un ingrédient de couscous !!

Actuellement, on peut le trouver dans l’underground d’Internet et à la sauvette sur des DVD à Barbès ! Enclave non diplomatique en territoire français.

Puisque la question artistique est réglée (=>poubelle), puisque la question historique est réglée (fiction romancée), il reste plusieurs questions en suspend qu’il va bien falloir poser et régler !

La première :

Pourquoi la France, en ces époques de rigueur, investit 75 % du budget d’un film présenté pour l’ALGERIE (revirement de dernière minute) ?

L’Algérie et la production devraient rembourser ces sommes pour le bien de nos SDF ! Et il est indécent de constater la légèreté du Ministère concerné et des institutions qui l’ont financé.

Leurs critères seraient-ils autres qu’artistiques ?

La deuxième :

Puisqu’il parait évident qu’un navet romancé ne peut servir de référence, il ne reste plus que l’appel systématique au JIHAD !

En effet, les contenus, vidés de leurs sens historique, car truffés d’erreurs et de montage de documents tournés à d’autres époques, apparaissent comme un simple éloge de l’action du JIHAD !

Or le JIHAD n’est bien qu’une action d’épuration ethnique et religieuse.

Nous sommes loin de la liberté des peuples à se gérer eux mêmes !

Ce moteur cause tous les jours, de par le Monde, des centaines de victimes innocentes.

D’où la question est-il normal d’envisager la diffusion publique d’un appel à la guerre sainte ?

Nos calmes banlieues ont-elles besoin d’une telle stimulation ?

En quoi le JIHAD contribue-t-il à la gestion de l’identité française ?

Ne doit-on pas voir là une incitation à la haine raciale et aux désordres publics ?

__espaceur.png__

Puisque certains, en France envisagent d’amortir leurs 150 000 € dépensés à tort dans un navet de propagande, à Marseille notamment - au hasard bien sûr - n’est-il pas temps de faire solennellement appel aux responsables publics de tous rangs pour que ce genre de salissures n’apparaissent sur aucun écran public ?

Nous avons peu de temps car une projection est prévue dans la première quinzaine de septembre à Marseille. Elle ne doit pas avoir lieu, point c’est tout.

Ensuite, on va parler du système français du cinéma qui a fait que ce genre d’incongruité a été possible et ensuite de CANNES qui a eu l’audace de passer cette crotte !

Non vous ne ferez pas du fric sur notre dos !

Navigation