1er retour : L’avant première de HLL à Marseille Retour des 150 000 euros !

, par  Allezou...bIda , popularité : 95%

MARSEILLE — Quelques dizaines de personnes , faux : 10 dizaines et plus, ça fait un peu plus de 100 personnes

ont manifesté lundi à Marseille leur hostilité au film de Rachid Bouchareb "Hors-la-loi", à l’occasion de sa présentation en avant-première dans un cinéma de la ville, à l’initiative du Conseil régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur (Paca).

Les manifestants, au nombre d’une cinquantaine environ : ce monsieur de l’AFP devrait porter des lunettes

parmi lesquels quelques élus du Front national, faux : aucun signe d’appartenance à un quelconque parti politique, association, à part le soutien identifié du "bloc identitaire"

s’étaient rassemblés à l’appel de ce parti et d’associations de rapatriés d’Algérie et de harkis.

Regroupés sous une banderole proclamant "Financement français pour un film anti-français", ils s’en sont pris notamment à la Région et à ses représentants, accusés d’avoir participé au financement du film, aux cris de "collabos, collabos".

Quelques accrochages verbaux les ont opposés à une quinzaine de contre-manifestants à peu près : 5 ou 6 maghrébins entourés des "extrème gauches" (quels gestes obscènes et sifflés de Marseillaise auxquels nous avons répondu avec ardeur)

venus soutenir le film et dénoncer la "colonisation de l’Algérie" : sur les pancartes : 8 mai 45 France libérée - Algérie massacrée, coloniser = exterminer

Le vice-président du Conseil régional en charge de la politique culturelle, Patrick Menucci (PS), a rétorqué aux manifestants qu’il "s’honorait" du financement de "Hors-la-loi" par la région Paca, affirmant qu’il s’agissait du "film d’un créateur qui raconte sa vision de la guerre d’Algérie".

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gWzbSkcP8DrivozhLAik8ub7h0HA

__espaceur.png__
Une relation proche de la vérité :

De légers incidents ont opposé, lundi lors d’une projection à Marseille, partisans et détracteurs du film "Hors-la-loi" de Rachid Bouchareb, qui a suscité la polémique lors du dernier Festival de Cannes. Une centaine de manifestants se sont rassemblés devant le cinéma marseillais où était organisée par le conseil régional Provence Alpes-Côte d’Azur une projection en avant-première, en l’absence du réalisateur et de l’équipe du film.

Regroupés derrière une banderole indiquant "Financement français pour un film antifrançais", ils se sont brièvement heurtés à une dizaine de membres du Parti des indigènes de la République, un mouvement se proclamant "anticolonialiste". Les pro et les anti-Bouchareb ont immédiatement été séparés par un cordon de policiers avant de se disperser. La projection du film, financé à hauteur de 100.000 euros par la région Paca, a débuté à l’heure prévue sans autre incident.

http://www.lepoint.fr/societe/marseille-legers-incidents-pour-la-projection-du-film-hors-la-loi-21-09-2010-1238977_23.php

Nous fumes interrogés sur les raisons de notre présence et la Provence donne quelques explications d’où ressortent nos motivations et ce qui poussent quelques Pieds-Noirs et Harkis à encore lutter contre la désinformation qui a falsifié notre histoire.

Le film, qui avait déjà fait couler beaucoup d’encre lors de sa présentation au Festival de Cannes, heurte la sensibilité des pieds-noirs, notamment parce qu’il donnerait une version "partisane" de l’émeute des nationalistes algériens du 8 mai 45 à Sétif et sa répression par les troupes françaises.

http://www.laprovence.com/video/%2522Hors-la-loi%2522%2B%253A%2Bune%2Bavant-premi%25C3%25A8re%2Bsous%2Bhaute%2Btension%2B%25C3%25A0%2BMarseille/iLyROoaf8-d7/laprovence/actualite

Navigation