[]

Comment répondre et agir pour le 19 mars 1962 ?

, par  MORA , popularité : 21%

Le 19 mars 1962.... cette date soulève beaucoup de polémiques et de difficultés.

En fait, ce 19 mars est la date "officielle" de mise en oeuvre des accords du 18 mars 1962 !

Au fond, c’est logique, un cesser le feu est signé le 18 on le commence le 19 !

Dans l’absolu, c’est indiscutable !

Sauf que la réalité est tout autre !

- les accords du 18 mars 1962, n’ont jamais été signés QUE PAR LA FRANCE, le GPRA ne les a jamais signé, ni l’ALN, ni le FLN ! Juridiquement il n’y a aucun engagement SAUF CELUI UNILATÉRAL de la France de l’époque. Oups çà commence mal !
- CECI signifie que les accords du 18 mars 1962 sur lesquels on fonde le 19 mars 1962 n’existent pas ! Ils n’existent tellement pas qu’on cherche à tout prix à légitimer cette ineptie avec un suffrage ! Chose faite le 8 avril 1962 !
- Sur décision politique, la France déclare en fait la fin des hostilités de son côté ! Enfin, relativisons, cela n’empêchera pas le massacre du 26 mars 1962 à ALGER !
- Il y aura 6 à 7 fois plus de victimes et de disparus entre le 19 mars et le 2 juillet 1962 (date officielle de la fin de la guerre d’Algérie) que toute la guerre entre 1954 et 1962 ! çà c’est du "cesser le feu" !

A NotreJournal, nous pensons qu’il s’agit d’un combat du passé et d’une erreur historique !

Certains, pour des raisons diverses, prétendent maintenir que le 19 mars 1962 doit être considéré comme la date de la fin de la guerre d’Algérie !

C’est faux, inutile, improductif, il est donc aberrant que nous laissions tous, ainsi s’étaler de telles erreurs, qui hélas, en plus ne sont pas anodines !

__espaceur.png__

Une des raisons principales des problèmes est l’IGNORANCE !

Ignorance historique de la part des décideurs (les maires) qui ne connaissent pas toujours la réalité et cèdent à des pressions locales, sommes toutes basées sur des préoccupations plus ou moins légitimes !

En effet, une bande de vieux copains, combattants d’une autre époque, souhaite un lieu ! Pourquoi pas ?

Sauf que les "silencieux" qui sont la grande majorité, n’expliquent pas toujours, qu’une minorité (la FNACA en l’occurrence) a décidé que le 19 mars 1962 serait une date nationale ... et que cet avis minoritaire n’est pas le leur !

__espaceur.png__

QUE FAIRE ?

- beaucoup d’entre nous réagissent individuellement en envoyant des courriers de façon ponctuelle, pour manifester leur désaccord et leur réprobation.
- il y a même un collectif CONTRE le 19 mars 1962, il y a donc toute une série d’actions, ces actions étant d’ailleurs suffisamment sensibles pour que les partisans du 19 mars 1962, montent au créneau !
- beaucoup parmi nous considèrent qu’il s’agit d’un combat du passé et qu’il est inutile, aujourd’hui, presque 50 ans après de s’y attacher....

En soi, même si le 19 mars nous choque à juste titre, il n’est que le reflet d’un édifice de l’oubli et de l’ignorance.

Négliger la lutte contre le 19 mars, c’est laisser aller la continuité de l’erreur historique, c’est laisser aller ceux qui par tous les moyens possibles essayent de "gommer" la saga des Harkis et des PN !

C’est normal ce sont autant de tâches de sang sur leurs CV !!

Alors lâcher le 19 mars, c’est comme lâcher tous les fusillés du 26 mars, oublier les victimes et disparus du 5 juillet et les milliers de harkis, objets de vengeance sauvage !

Oui tous ces combats et ces valeurs sont celles du passé !

Enfin en principe, car vu la société française actuelle et sa composition, l’expérience des PN et des Harkis peut et doit servir la société de France !

__espaceur.png__

Dés demain, nous proposerons à nos visiteurs, un projet d’action, simple que tout un chacun pourra supporter, aider et favoriser.

Tout ceci de façon simple et transparente !

Navigation