[]

Cèpes à la « Pompongre »

, par  Philippe Schell , popularité : 28%

Bouquet Cèpes

J’aime l’automne, ses lumières, ses couleurs, tout ce que la nature nous offre afin que nous refassions un bon plein d’énergie avant l’arrivée des premiers froids …

En cette saison qui pour certains évoque la chasse, la seule à laquelle je pars volontiers, c’est la “chasse” … aux champignons ! ;-)

Mais voilà, en s’aventurant dans les bois, on n’est jamais à l’abri de recevoir un plomb perdu … et puis on s’ébouriffe, on se décoiffe, on s’écorche !

Je vous dis cela, non que je n’adore pas les promenades dans les bois ou que ma coiffure ait quelque chose à craindre, mais parce-que ça me rappelle un souvenir de collégien que j’ai le plaisir de partager avec vous … ;-)

Cèpes seuls

J’avais une prof de français assez menue, timide mais charmante qui souvent lorsqu’elle revenait de week-end laissait paraître au travers de ses bas des griffures sur ses jolies jambes.

Partant dans nos « délires d’adolescents », nous avions pris l’habitude, mes camarades et moi, de dire non sans humour et avec quelques sous-entendus :

Elle a dû aller aux cèpes le week-end dernier !” ;-)

Cette expression m’est restée et je l’emploie toujours avec un sourire affectueux lorsqu’une femme me donne l’air d’avoir rapidement remis de l’ordre dans sa tenue ou sa coiffure … tandis que certains détails (comme des brins d’herbe dans les cheveux, ou un bouton défait par exemple) dénoteraient une probable “agitation” antérieure ! ;-)

Mais, revenons à nos champignons !

Bouquet Cèpes1

Si vous n’êtes pas trop doué(e) pour leur cueillette ou si vous ne connaissez pas le coin secret dont un ami généreux vous aurait révélé l’emplacement (tout en vous faisant auparavant jurer de ne jamais le répéter !), il vous reste comme à moi l’option de l’étal des épiceries fines (ou le rayon spécialisé des supermarchés) !

Quoi de plus succulent que de bons cèpes, les “vrais”, les ronds, les bolets !

Voici à la suite mon mode de préparation préféré (car il respecte bien leur saveur) que j’ai baptisé “Cèpes à la Pompongre” du nom de la talentueuse cuisinière et chère parente qui en est l’auteur … une vraie recette pour gourmets !

Cèpes à la « Pompongre » 

  • Séparer les têtes des queues

Têtes queues séparées

 

  • Passer un chiffon ou papier absorbant humide sur les têtes en nettoyant bien, mais sans frotter fort.
  • Couper l’extrémité terreuse des queues, puis les peler au couteau et découper en assez grosses tranches.
  • Découper les têtes en assez grosses tranches.

Cèpes Têtes tranchées

 

  • Faire revenir les queues quelques minutes à la poêle à feu moyen dans un fond de 3 à 4 cuil. à soupe d’huile de tournesol (elle ne donne pas trop de goût). Attendre que l’huile soit assez chaude avant de mettre les queues, les laisser jusqu’à ce qu’elles soient à peine dorées, puis retirer et mettre en réserve.

Cèpes Queues Poêle

 

  • Changer l’huile, mettre alors les têtes à dorer quelques minutes, puis les réserver.

Cèpes Têtes Poêle

 

  • Changer à nouveau l’huile de la poêle, en remettre un petit fond (moitié huile de tournesol, moitié huile d’olive cette fois) puis faire revenir l’ensemble (têtes et queues) pendant environ 30 minutes à feu moyen.

Cèpes Têtes et Queues poêle

 

  • 5 minutes avant de servir, hacher un peu de persil et une gousse d’ail, incorporer et mélanger.

Cèpes servis GP

 

  • Saler et poivrer, puis servir dans des assiettes chaudes … Hummm ! que la nature est généreuse ! ;-)

Cèpes servis

 

Vous aimez ? Et en plus c’est « permis » aux végétariens ! Qu’en pensez-vous ? Merci d’avance pour vos commentaires ! :-)


lang : ’fr’

Voir en ligne : http://www.gourmet-vegetarien.com/cepes/

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !! Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)