Beignets au four

, par  e-ZaZa , popularité : 33%

Ingrédients

- 500 gr de farine T45 ou T55
- 1 sachet de levure de boulangerie super active (si préparation en MAP) sinon 30 gr de levure fraiche ou un sachet de levure de boulangerie traditionnelle... ou de la levure super active
- 50 gr de sucre
- 150 ml de lait tiède
- 40 gr de beurre fondu
- 2 œufs
- 1 c à c de sel
- zeste râpé d’un beau citron non traité

- 100 gr de beurre fondu (beurre clarifié, si possible)
- 1 jaune d’œuf
- 3 c à s de crème liquide ou de lait

Préparation

Pour la pâte :

En MAP : (c’est meilleur ) machine à pain

Battre ensemble le lait, les œufs, le beurre fondu, le sucre, le sel et le zeste de citron.
Verser dans la cuve.
Couvrir de farine.
Ajouter la levure. Sélectionner le programme "pâte seule".

À l’ancienne :

Tamiser la farine dans un saladier.
Faire une fontaine au centre et y verser le lait.
Y délayer la levure.
Saupoudrer ce levain d’un peu de farine et laisser mousser une quinzaine de minutes jusqu’à ce que la surface se craquèle.

À part, mélanger le beurre fondu, les œufs, le sucre, le sel, le zeste de citron, sans faire mousser.

Lorsque le levain craquèle, ajouter le mélange aux œufs à la farine et pétrir vigoureusement 5 min.
Laisser reposer 15 minutes.

Mise en forme :

Pétrir la pâte et former des pâtons d’environ 30 gr.
Les façonner en boules et les rouler dans le beurre fondu avant de les aligner dans un grand plat réfractaire allant au four, en veillant à ne pas serrer.

Verser par dessus le reste de beurre fondu

Laisser lever 15 à 20 minutes.

Badigeonner de jaune d’œuf brouillé à la crème et cuire 20-25 minutes à 180°C.

Saupoudrer de sucre glace dès la sortie du four.

On peut aussi fourrer les beignets avec de la confiture ou de la pâte à tartiner aux noisettes, mais c’est selon les gouts, et puis c’est plus délicat à faire

trouver sur super Toinette amis ça à l’air super

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !!
    Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)