BAYONNE : 19 mars 2011 (2)

, par  MORA , popularité : 95%

On connaissait le courage légendaire de la FNACA lorsqu’il s’agit de débattre de son entêtement à commémorer chaque année le 19 mars.
Nous avons eu, cette année encore, la preuve de leur incapacité à reconnaitre la vérité, même quand celle-ci leur est mise sous le nez en grosses lettres que ce soit sur des banderoles ou des affichettes.......
Nous avons été insultés moult fois sur notre site par un membre de la FNACA de la section de Chalon sur Saône. Le nommer serait lui faire trop d’honneur. Ce dernier nous avait promis une surprise à Bayonne, force est de constater qu’il n’en a rien été. Tous les mails me promettant le pire sont restés des mots d’insultes et des promesses sans lendemain..............les coups de fils également !

Comment interpréter le fait que cette année encore la FNACA ait refusé de voir la vérité en face ?

Plus de 500 personnes s’étaient réunies à Bayonne, à l’appel du " Comité Anti 19 mars 1962 " Harkis, P.N et Militaires tous unis dans la même douleur, dans la même soif de vérité et de reconnaissance, après bientôt 50 années de mensonges et forfaitures en tous genres.
La FNACA encore une fois a brillée par son courage. Sa cérémonie prévue à 10 h 00 au Monument aux Morts de la ville de Bayonne a été "bâclée" (Un bel hommage rendu à "leurs" morts...) afin d’aller se réfugier à la cathédrale pour une messe, et peut-être y expier leurs mensonges, et ne pas avoir à affronter du moins du regard les banderoles et affichettes qui leurs crachaient au visage la vérité sur l’après 19 mars 1962.

"Honte à eux"

Un grand merci à tous les participants qui ont su se montrer dignes lors de cette marche.

- 260 participants selon le journal Sud-Ouest.....
- 450 participants selon les organisateurs.....
- 580 participants selon la police !!!!

Nous retiendrons une participation de 500 personnes environ Harkis, P.N et Militaires

Une délégation d’une douzaine de personnes représentatives de la communauté des rapatriés et des militaires a été reçus, non par le Député-Maire Jean Grenet comme celui-ci s’y était engagé mais par son 1er adjoint Jean René Etchegarray ce dernier a été surpris par l’ampleur de la marche, écouta les revendications de chacun qu’il doit maintenant transmettre au Député-Maire. Nous espérons que ces revendications seront prises en compte.

Le Comité Anti 19 mars 1962 remercie très sincèrement tous les participants et tous les soutiens qu’il a pu recevoir, lesquels lui ont donné envie d’aller encore plus loin.......

Jean-Yves Barrère.

P.S : Ci-joint l’article du journal S-Ouest du 19/03/2011, plus un petit article toujours du même canard stipulant que le gouvernement algérien fête le 19 mars comme une Victoire sur la France, comme quoi nous inventons rien....... d’autres photos de la marche suivront dans les prochains jours avec le compte rendu.

Navigation