Le CLAN-R l’a bien dit :

, par  Jean Claude THIODET , popularité : 50%

Citation provenant du site du CLAN-R :

Il est significatif d’observer que les personnalités ou les organisations les plus engagées dans les campagnes antimilitaristes ou de dénigrement systématique de l’action de l’Armée française en Algérie sont aussi celles qui se déclarent les plus attachées à la commémoration du 19 mars. On y trouve, notamment, un certain nombre de noms que l’on a pris l’habitude de regrouper sous l’éloquent vocable de « porteurs de valise ».

Vérité historique Algérienne du 19 mars 1962

Ainsi, tout naturellement, la date du 19 mars, commémorée en Algérie comme celle de la « victoire » du FLN sur l’Armée française. ….ou la "vérité historique algérienne" que commémore la FNACA, comme l’illustre ci-dessous, le timbre célèbre de la poste algérienne édité au 35ème anniversaire du cessez-le-feu), marque-t-elle aussi la victoire idéologique des Communistes français et de leurs alliés à l’issue de cette guerre. On comprend assez bien qu’ils tiennent à la « célébrer ».

Lea DELORME écrit :

19 ars 1962 : Anniversaire d’une FORFAITURE

19 Mars 1962 /19 Mars 2007 : anniversaire d’une forfaiture, le Cessez-le-feu en Algérie.

Rappelez-vous 1962, les accords d’Evian, le référendum dont les habitants d’Algérie (pourtant concernés au 1er titre) sont exclus, l’indépendance de l’Algérie…

19 Mars 1962 : le cessez le feu est décrété unilatéralement coté autorités françaises.

Militaires et gendarmes désarment les Harkis, supplétifs et civils, puis la grande muette entre dans ses casernes et sur ordre, se bouche les yeux et les oreilles, pendant que les FLN, surtout ceux de la dernière heure, se déchainent avec férocité sur tout ce qui a figure d’européen ou qui est soupçonné d’amitié avec la France. Le sang coule à flot, jusque dans les rues qui longent les casernes sourdes et aveugles.

Quelques milliers de harkis avec leur famille pourront s’échapper grâce à la complicité d’officiers français qui désobéissent ainsi courageusement aux ordres de Paris. Certains seront refoulés en débarquant en France

On s’accorde à chiffrer à 150 000 les harkis exécutés après le cessez le feu (et là on ne parle pas de simples exécutions mais de tortures, mutilations et abattage en masse). Un vrai génocide.

Les algériens civils de souche européenne paient aussi un lourd tribut, beaucoup disparaissent et ne seront jamais retrouvés…plusieurs milliers…

19 Mars 1962, jour de deuil pour la France qui ne se décide toujours pas à crever l’abcès de sa mauvaise conscience en reconnaissant sa forfaiture envers ses soldats et leur famille

Voir en ligne : http://clan-r.org/portail/Pourquoi-...

Navigation

Brèves Toutes les brèves