La tête contre les murs

, par  Allezou...bIda , popularité : 24%

Titre d’un livre d’Hervé Bazin et du film de Georges Franju sorti en 1959

Nous fêtons les 20 ans de la démoliton du mur de berlin. Ce qu’on appella le souffle de la liberté se mit à souffler sur cette partie de l’Europe... Ce fut la joie (même si les citoyens des deux Allemagne déchantèrent très vite...passons et restons sur une bonne impression). Le 11 novembre 1989, Mstislav Rostropovitch, victime de ce régime totalitaire qui avait brimé une partie de ce peuple, donna un concert au pied de ce mur.

Le monde était enfin libéré des barbelés de la barbarie et "FRATERNITE" était le maître mot. S’en était fini des partitions.

Nous avions oublié que dans d’autre lieux, les barrières, les no man’s lands existent encore et toujours.

La construction du mur entre les Etats-Unis et le Mexique et l’érection du mur qui protège Israël des attentats palestiniens ont fait la une des journaux. Pourtant de par le monde il y a des individus privés de la liberté de circuler implicitement inscrite dans la déclaration universelle des droits de l’homme.

Ainsi la Corée du Sud a refusé à son pote Paul , le khmer rouge, d’installer son mobil-home sur son terrain de camping et l’Inde ne veut pas que les Pakistanais s’infiltrent dans sa démocratie. Le Botswana, quant à lui, interdit aux victimes des massacres ethniques de franchir la frontière, ce qui ferait exploser la démographie de ce petit pays.

L’Arabie saoudite a dépensé 700 millions de dollars en dispositifs de surveillance électronique car les yéménites trouvent que l’herbe est plus verte de l’autre côté de la barrière. Il est vrai qu’ils fuient les combats entre le Sud et le Nord de leur pays. Elle n’apprécie pas non plus ses voisins Irakiens...

Les Emirats arabes jaloux de leur petit bout de paradis, se garde de la relative modernité de leur voisin, le Sultanat d’Oman. Le Koweït, ne voulant plus recevoir la visite des Irakiens, a fermé ses portes.

La Thaïlande n’accepte pas que les terroristes musulmans de la province du Sud entrent dans la partie Nord du Pays pour faire connaître à leurs amis les beautés du Coran. Le Pakistan, voulant préserver sa douceurs de vivre, a du mal à admettre que les Talibans afghans pourraient lui apporter le progrès.

Et en Europe me dirait vous ? : Et bien nous avons l’Espagne qui a élevé une barrière électrifiée à Ceuta et Mellila, surveillée par des hommes en armes, empêchant les courageux travailleurs venant du Maroc et des Etats Sub-Sahariens, de venir gagner leur pain sur son sol.

L’efficacité n’est pas au rendez-vous. Les frontières sont toujours aussi poreuses.

Tous ces empêcheurs de "voyager" en rond construisent des murs, des barrières électrifiées contrevenant à cette sacro-sainte Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et les Européens ne peuvent s’ériger en donneur de leçons, ce sont d’abominables ultra-européens !!!

__ornement.png__

Ca peut être beau un mur :

Navigation

Brèves Toutes les brèves