Contribuable modèle ... (chapitre précédent !)

, par  TOTO , popularité : 39%

Celle là est loin de valoir la très bonne histoire, si bien racontée, du Shadock "contribuable modèle" ... certes, mais elle a le mérite de se situer en Algérie alors tout à fait française et sous la IV République !!

Octobre 1959 ( alors que "Toto" fût démobilisé en Mai ...)

<< J’allais donc repartir en Algérie ( pour mon travail ... ) la sacoche à la main, quand je reçus de l’administration fiscale sis en l’hôtel des finances de Batna et nonobstant l’impôt habituel sur le revenu des personnes physique dont je devais par ailleurs m’acquitter comme tout bon contribuable bien pensant ... un petit papier qui me laissa pantois.

C’était un ’avertissement’ d’avoir à payer immédiatement un impôt supplémentaire, une contribution à l’effort de guerre en Algérie sous forme d’une surtaxe exceptionnelle de 10% sur le montant de ma solde des six derniers mois de l’an de grâce 1958 passés sous les drapeaux ... à faire le clown très au-delà de la durée légale !

Ainsi, arbitrairement maintenu sous l’uniforme, il me fallait de surcroit m’acquitter d’un impôt supplémentaire consécutif aux frais engendrés par mon propre maintien sous les drapeaux ... !

Haro, haro, sur le bourricot !

Cet impôt là eut sur l’instant une saveur étrange, très amère, avec un arrière goût de rancune et un zeste de dégoût.

Ce fût une aigre cerise sur le gâteau de mon retour à la vie civile ... La goutte qui fit prématurément déborder mon vase de citoyen docile et politiquement correct.

Fallait-il que je sois à ce point naïf et timoré, d’une crédulité sans faille, attaché à ma famille, à mes sentiments et à mes habitudes pour ne pas songer un seul
instant à quitter sans tambour ni trompette un pays aussi ingrat, aussi irrespectueux de ses citoyens. >>

Navigation

Brèves Toutes les brèves