[]

le Gouvernement français de 1954 à 1958

, par  Danièle LOPEZ , popularité : 21%

L’instabilité des gouvernements qui se sont succédés depuis l’élection à la présidence de la république de René Coty, ne cesse d’inquiéter les français d’ Algérie quant au maintien de l’ Algérie dans la France.

De « renversements en démissions » la France ressemble à un bateau qui dérive sans commandant à son bord.

23 décembre 1953 Élection de René Coty

Chefs du gouvernement

- 18 juin 1954 à 5 mars 1955 Mendès-France . Il nomme Jacques Soustelle Gouverneur Général d’ Algérie le 26 janvier 1955

5 février 1955 Mendès France est renversé

- 23 février 55 au 24 janvier 1956 Edgar Faure . Il signe l’indépendance du Maroc et prépare celle de la Tunisie.

- 31 janvier 1956 au 21 mai 1957 Guy Mollet

- 12 juin 57 au 30 septembre 57 Bourgès- Maunoury

30 septembre 1957 démission de Bourgès Maunoury après le rejet de la « Loi Cadre » par l’assemblée

- 6 novembre 57 au 15 avril 1958 Félix Gaillard

Après la démission de Félix Gaillard, plus personne ne veut diriger le Gouvernement.

René Coty fera appel à René Billières – Jean Berthoin – Maurice Faure – qui déclineront sa proposition. En dernier ressort , il s’adresse à Pierre Pfimlin.

Le 13 mai 1958, à l’initiative des étudiants d’ Algérie menés par Pierre Lagaillarde, la manifestation organisée pour protester contre les trois militaires assassinés par le FLN ainsi que pour refuser la nomination de Pflimlin à la direction du Gouvernement, tourne à l’émeute.

Ce dernier acceptera sous la pression, le 13 mai 1958 , à 3 heures du matin de diriger le gouvernement.

La France voit pour la première fois de son histoire , L’ ARMÉE PRENDRE LA DÉCISION de soutenir le peuple .

Le général Massu crée Le Comité de Salut Public dont il sera le chef jusqu’à l’accord de Charles de Gaulle, de diriger le gouvernement français le 31 mai 1958 et son investiture le 1er juin 1958.

Navigation