[]

Quand l’histoire bégaye : RE - REpentance

, par  Allezou...bIda , popularité : 26%

Un groupes de députés algériens du parti majoritaire, le FLN, mené par Moussa Abdi, a initié un mouvement de signatures auprès de ses collègues afin de réclamer une condamnation de la France pour sa présence sur le sol algérien pendant 130 ans.

Il a obtenu 100 signatures et ce projet devrait être bientôt déposé sur le bureau du Président de l’Assemblée, Abdelaziz Ziari. Il comporte 15 articles touchant les dossiers historiques et actuels.

En cas d’adoption, l’Algérie pourrait réclamer une indemnité pour la totalité de la période coloniale

comme à l’image de celle obtenue par la Libye de l’Italie en 2008

(cf. article N.J. du 18 mais 2009 "Colonisation : Paris minimise la portée des dédommagements italiens à la Libye")

Il serait demandé l’indemnisation des victimes des essais nucléaires effectués par l’armée française à Reggane, au Sahara, de février 1960 à avril 1961.

Est émise l’idée de traduire les "criminels de guerre" lors de la colonisation devant les instances internationales en se basant sur la convention de Genève.

Déjà en 2005 une telle loi avait été proposée par le Mouvement Ennhada mais n’avait pas trouvé suffisamment d’écho auprès de l’Assemblée Algérienne.

Il nous est expliqué que les décisions prises par l’État français vis-à-vis des ressortissants algériens, les questions d’émigration, le débat sur l’identité nationale, l’évocation de l’affaire des moines de Thibérine, la critique de la loi de finances de l’État algérien donnant priorité aux "investisseurs nationaux", l’éventuelle loi interdisant le port de la burka

n’incitent pas l’Algérie à la tempérance.

Faudra-t-il encore et toujours mettre dans la balance ce qu’était la Berbérie au moment de l’arrivée des troupes coloniales et ce qu’était l’Algérie en 1962 quand les Algériens en ont pris possession ?

Faudrait-il que le gouvernement français gère le pays, pèse ses mots, fasse le tri de ses propos, de ses prises de positions afin de ne pas froisser les susceptibilités des dirigeants algériens et pour que cessent enfin ces discussions de marchands de tapis et ces pantalonnades ?

__espaceur.png__

quelques réactions à cette information, relevées sur un forum

Zen : "çà vous fait grincer des dents vous regrettez l’Algérie française ???????

de même qu’un français ne peut être responsable des erreurs de son président de la république les algériens qui résident actuellement en France ne peuvent être responsables des mauvaises querelles des gouvernants algériens

par contre vous êtes totalement irresponsables de vouloir mêler à cette querelle d’état des français comme vous et moi (ne vous en déplaise) Il se pourrait même que bien souvent ceux que vous voulez mettre en cause soient plus "français" que vous

un descendant de tirailleur marocain ne serait il pas plus français qu’un dénommé Nicolas ???

mais comment intégrer ces français d’Afrique du Nord alors que nous avons encore de multiples associations de pieds noirs ou de fils et filles de pieds noirs"

Géniale à Zen : "HEU les pieds noirs sont des Francais compatriotes ..sans eux en Algérie , l ’Algérie n’aurait pas existé économiquement... ils ont été chassés comme des malpropres laissant tout derrière eux ..comment oublier ?"

http://forum.orange.fr/liremessages.php?idsection=1673&thread=2411946

Voir en ligne : http://forumdelarepublique.forumact...

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !! Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)