[]

Mémorial du Quai Branly - 2008 Annoncer un évènement

, popularité : 17%

proposé par MNE

Voir les autres articles sur le sujet

Journée nationale d’hommage aux Morts pour la France pendant la guerre d’Algérie

Mémorial du Quai Branly - 7° ARRONDISSEMENT DE PARIS

Un "mémorial national" à la mémoire des soldats français et harkis tués en Algérie, au Maroc et en Tunisie de 1952 à 1962. "C’est un mémorial qui rend hommage à toutes les victimes mortes pour la France, avec 24000 à 27000 noms accrochés au mémorial"

DISCOURS DE MONSIEUR JACQUES CHIRAC PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE : A L’OCCASION DE L’INAUGURATION : 5 DECEMBRE 2002

Quand le bruit des armes s’est tu depuis longtemps, quand les plaies se sont lentement refermées, non sans laisser de profondes cicatrices, alors, vient le temps de la mémoire et de la reconnaissance.

Aujourd’hui, au nom de tous les Français, je veux rendre l’hommage de la nation aux soldats morts pour la France en Afrique du Nord, il y a presque un demi siècle. Ils furent plus de 22 000. Je veux saluer, avec ferveur et gratitude, leur dévouement, leur courage, leur jeunesse sacrifiée. Je veux dire à leurs familles meurtries que nous ne les oublierons jamais. C’est le message que porte ce mémorial national de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie.

Soldats de métier, combattants volontaires, Français musulmans engagés dans les forces supplétives, appelés et rappelés du contingent : tous ont connu les mêmes épreuves. Tous ont lutté pour le même idéal au service de la République et au service de la France.

Ce mémorial conçu par l’architecte Gérard Collin-Thiébaut est composé de trois colonnes carrées hautes de 6 mètres, en béton de la teinte du calcaire de Paris, elles sont animées par des afficheurs électroniques :

SUR LA PREMIÈRE COLONNE : Pour que défilent en continu les Noms et Prénoms des 23.000 Soldats, classés par année et par ordre alphabétique, Morts pour la France entre 1954 et 1962 en Algérie et entre 1952 et 1956 au Maroc et en Tunisie, avec, pour seules autres mentions, le prénom et l’âge au moment de la mort.

SUR LA DEUXIÈME COLONNE : Pour que passent des messages rappelant la période de la guerre d’Algérie et le souvenir de tous ceux qui ont disparu après le cessez le feu, en particulier les supplétifs Français musulmans qui, ayant combattu dans l’armée française, sont restés sur place et ont été massacré une fois l’indépendance acquise.

SUR LA TROISIÈME COLONNE : Pour que grâce à une borne interactive s’inscrive un nom sur l’ensemble de liste.

AU SOL EST GRAVE : A la mémoire des combattants morts pour la France lors de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie, et à celle de tous les membres des forces supplétives, tués après le cessez-le-feu en Algérie, dont beaucoup n’ont pas été identifiés ».

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !! Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)