Les nouvelles pêchées dans la Presse à partir du vendredi 8 avril

, par  DiaOulRu , popularité : 72%

- Vendredi 8 avril, 20h15, TF1 : La môme Laurence, patronne du MEDEF est heureuse de savoir que l’immigration clandestine mais contrôlée est bénéfique pour l’industrie. Ça c’est sûr. Ce sont des gens que l’on paye le plus souvent à la petite semaine avec quelques sous expédiés avec des lances pierres, pendant que les Pékins que nous sommes, payent les indemnités de ‘chomedu’ à ceux qui, français, ne trouvent plus de boulot. Pas vrai ?

- Arrêtée sur la RN88, après une course poursuite de 40 kilomètres avec ce qu’elle a du croire des gendarmes à ses trousses, elle a eu peur d’eux. Placée en garde à vue, la dame, une artiste de notoriété ’notoire’, avait refusé d’obtempérer après une ribambelle d’infractions routières. Sa notoriété l’avait-elle permise à tout se permettre ? En tous les cas, elle devra comparaître devant un tribunal qui statuera, lui, si elle doit conserver ce qui lui sert de permis de conduire. Pauvres gendarmes qui désiraient tout simplement lui dire au passage et qui ont couru vainement après sur 40 kilomètres… « Salut l’artiste… ». C’est un comble qu’en province, les citoyens ont peur des gendarmes qui font gentiment leur travail, quand dans le département 9.3, on a pas peur d’eux à tel point qu’on leur tape dessus lorsqu’ils font leur boulot. Le Monde à l’envers, quoi !

- Samedi 9 avril, Sylvio Berluscono… quoi ? Ca ne s’écrit pas comme ça ? Ah bon, je rectifie donc. Sylvio Berlusconi aurait déclaré en effectuant une visite sur l’île de Lampédusa : « Il ne peut avoir une réponse égoïste face à un tsunami humain. L’Europe ne pourra pas se soustraire à ses responsabilités sur l’afflux d’immigrés en provenance de Tunisie et de Libye. » Il a raison Berlusco, il doit se souvenir des responsabilités vis-à-vis de ceux qui avaient du quitter l’Algérie après des évènement dont on parle encore avec la passion que l’on sait un demi-siècle après. Quoi ? Ça n’était pas des immigrés ? Des rapatriés, tu dis, qui revenaient chez eux ? Ah bon, effectivement, c’est différent.

- Kif kif le même sujet, l’Armée procède à la protection et au rapatriement des ressortissants français résidents en Côte d’Ivoire. Il faut espérer qu’il n’y aura pas de bavure comme dans une certaine province française à une certaine époque où cette armée aurait du assurer également aide et assistance. D’ailleurs, les Pieds Noirs, enfin les rescapés, s’en souviennent bien.

- Dimanche 10 avril : Une pièce de 10 francs en or va être mis en vente par la Monnaie de Paris. Elle sera livrée à partir de la mi-juin 2011. Nous nous faisions piquer notre ‘morlingue’ bien serré dans nos poches dans les transports parisiens à savoir qu’ils ne contenaient jusque là que des picaillons sans trop de valeur métallique. Quand les pickpockets professionnels vont s’apercevoir que devenant à nouveau riches, nous allons pouvoir payer avec de la monnaie en or, bonjour les dégâts.

- Un ancien se pose des questions. L’auteur est monsieur J.M. de Lalbarède dans le Tarn : « Un apéritif en compagnie de bons copains. Un bon cigare, un verre de vieil armagnac pour faciliter la digestion d’un cassoulet au confit d’oie, accompagné d’un vin ancien de ‘Cahors’ en compagnie d’amis, un verre de bière siroté au café du coin pour passer un moment convivial après une journée de labeur, un instant de farniente allongé au soleil à rien faire, une sieste qui peut dévier sur des coquineries naturelles sans ‘intermédiaires’ caoutchoutés. Quelle vie de débauche avons-nous connu ! Aujourd’hui, il est fortement recommandé de proscrire ces gestes simples de notre existence sous peine de voir notre santé décliner. L’alcool, le tabac, la graisse s’en prennent à notre cerveau, nos poumons, notre foie. L’air pollué par des particules atomiques venues de milliers de kilomètres s’attaque à notre tyroïde, L’astre du jour est néfaste pour notre peau, l’amour peut nous détruire si nous ne protégeons pas, même l’eau naturelle issue de sources de nos montagne ne peut être bue sans avoir été traitée.

Des questions viennent à mon esprit de petit animal bipède survivant d’une époque révolue, à quand une directive bruxelloise nous recommandant de ne pas vivre et respirer afin d’économiser l’air ? Que d’économies de dépenses de soins, pourquoi naître puisqu’il faudra disparaître sans goûter aux joies simples ? Pourquoi vouloir prolonger notre présence sur terre alors qu’il n’y aurait pas les moyens financiers d’assurer une fin de vie décente à tout le monde ? A quand une autre directive ‘énarquoise’ nous recommandant de ne pas vivre, respirer, manger, boire ce que l’on a envie, pisser et faire le reste bon où on l’entend le faire ? »

Transposez ce texte par toutes les recettes, us et coutumes de nos régions et vous pourrez constater que le bon et le meilleur de la vie se trouvent là où pas loin de nous, ça peux se déguster sans trop d’effort. A votre santé les Amis, profitez bien des bonnes choses, les ’facheux’ à la Lanterne et ça ira mieux, foi de---->

Bel Zébuth

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !!
    Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)