Le 5 juillet, quadruple condamnation de l’Etat et de ses suppôts

, par  anonyme , popularité : 84%

Le 5 juillet 2006, à la demande de M MEKACHERA, ministre des Anciens Combattants aux ordres de M CHIRAC, M SARKOZY étant ministre de l’Intérieur,
et le 5 juillet 2007, à celles de M SARKOZY, devenu président, et de Mme ALLIOT MARIE, ministre de l’intérieur,
et les deux fois sur injonctions de Mouloud AOUNIT, président du MRAP, de la LDH de Toulon, de la dénommée MOUSSAOUI, membre du PC et journaliste de l’Humanité, enfin de la Presse algérienne et de son ami GAVOURY, dont les compassions ne vont qu’aux porteurs de valises et aux terroristes fellaghas,
le préfet MUTZ pourtant ex officier français, interdisait à l’association des Anciens du Lycée Lamoricière d’Oran (ALLO) ,dont j’étais président, d’honorer nos Morts/Disparus du 5 juillet à Oran au Monument du Soldat inconnu. J’avais jugé cette association digne de représenter ces disparus du 5 juillet, mais aussi tous ceux qui l’ont été tout au long de cette guerre de terroristes qui nous fut faite. Par cette interdiction, ces hommes et femmes de pouvoir niaient la douleur des familles et bafouaient la mémoire des victimes, foulant aussi la Loi qui fait obligation à l’Etat de permettre la tenue des manifestations qui respectent elles-mêmes la Loi. Le préfet lâchait ses hordes de CRS contre nos adhérents et amis, dont des parents de Disparus.

Je déposais deux plaintes au nom d’ALLO. En 2009, le Préfet et l’Etat étaient doublement désavoués, par deux jugements du Tribunal administratif, les arrêtés d’interdiction annulés et l’Etat condamné à verser à ALLO deux fois 500€.
Sans aucune vergogne, ils faisaient appels pour les deux jugements.
Ils viennent de nouveau d’être condamnés à hauteur de deux fois 1000€ cette fois.
Certes, les juges n’osent pas aller trop loin et le préjudice moral nous est encore une fois refusé.
Néanmoins, ce désaveu est la condamnation aussi bien de Messieurs SARKOZY et CHIRAC, de MOULOUD AOUNIT et de la MOUSSAOUI, de MEKACHERA et de ses complices de la Presse algérienne, de ces prétendues associations droits de l’hommesques et anti racistes et de celles d’anciens combattants communistes et, bien sûr, de l’ex préfet MUTZ et de GAVOURY.

Entre temps, Devoir de Mémoire accompli, j’ai passé la présidence d’ALLO et laissé l’organisation de cette cérémonie à d’autres associations intéressées.

Mais un bonheur n’arrive jamais seul. L’un des prétextes invoqués auprès des tribunaux était qu’ALLO servait à masquer l’OAS ( !), l’ADIMAD qui représente tous les anciens Résistants de l’Algérie française ayant appelé, mais comme d’autres associations, à rejoindre notre cérémonie. Et puis, je le confesse, la plupart sont mes amis et tout particulièrement son président, Jean-François COLLIN.
Et bien ce dernier, dont les représentants de l’Etat font détruire les stèles qu’il fait élever inlassablement au nom de son association, en Mémoire des Martyrs de l’Algérie française, et interdire comme à nous les cérémonies, vient de recevoir la Légion d’Honneur en tant qu’ancien officier parachutiste (signé Gérard LONGUET). Au vu de ce que lui fait subir le Pouvoir depuis des années, de ses qualités d’ancien déserteur pour rejoindre la résistance OAS, il semble que les voix des Français d’Algérie et de leurs amis doivent prochainement compter.

Jean-Pierre RONDEAU
Dépatriés

Voir en ligne : http://club-acacia.over-blog.com/ar...

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !!
    Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)