La mémoire qui saigne Comptes-rendus de la contre-manifestation anti-NPA du 12 avril 2010

, par  Allezou...bIda , popularité : 93%

Reçu par mail

A l’heure dite -18h- tout le monde est sur le pied de guerre devant la mairie.

Eux d’un côté sur la place.

Nous autres, les empêchant de passer le porche donnant accès à la salle de réunion du premier étage de la Mairie où se déroule le Conseil Municipal.
Deux "jeunes péronnelles endoctrinées" réussiront pourtant à donner le change et à passer, mais sans conséquence..

Les HARKIS et RAPATRIES, malgré la pluie glacée, font barrage(j’estime le nombre de Rapatriés et amis à 100-150 personnes....j’ai pas pris le temps de compter, occupé à m’affairer auprès des troupes, du Président Andres, et de la "première ligne" , harkis en tête, qui avec dignité mais fermeté demandaient des comptes à ces "héritiers de porteurs de valises" et autres Yveton et Maillot..

Le ton montait....

Nos vaillants septuagénaires se serait bien "bouffé" les salauds d’en face, plus jeunes mais qui commençaient à réaliser que cette fois-ci ça passerait pas.
Les policiers, qui se marraient discrètement, retenaient (avec me semble-t-il une attitude presque fraternelle, affectueuse ) les plus véhéments des nôtres.
Finalement le NPA et les Cocos (une trentaine) ont plié banderoles, cartons, et autre drapeaux rouges.

Piteusement ils s’en sont allé par la rue Paul Bert.

Et pour faire savoir que nous avions conservé la Place, (pas évacués dos à dos par la police comme écrit faussement dans l’article...)
pour donc faire savoir que nous avions su remercier le Mme le Maire qui siégeait en Conseil, nous avons entonné le Chant des AFRICAINS.

Ça résonnait dans la cour, et les accents patriotiques arrivait jusqu’au premier étage.

Le conseil s’est interrompu.

Des témoins m’ont dit que certains membres du Conseil, Mme le Maire en tête ne pouvaient cacher leur émotion.

Robert PEREZ

Vice Président du Collectif Aixois des Rapatriés

Responsable de la Section AOBR du Pays d’Aix

__espaceur.png__

" Si notre chanteuse nationale Barbara avait été encore en vie, elle aurait chanté " il pleuvait sur Aix ce jour là, il pleuvait sur Aix !

Qu’importe....

Vous savez tous que le N.P.A , à savoir cocos et alliés, avaient décidé de perturber la réunion du conseil municipal d’Aix ce 12 avril à 18h.

Et ils étaient là, drapeau rouge du PCF en tête, quelques jeunes, certains auraient pu être nos enfants, voir nos petits enfants , encadrés de quelques apparatchiks ....dont un , reconnaissable avec son écharpe rouge ; sans vouloir les compter, une vingtaine plus une poignée de figues.... au plus !

Bien entendu, une grande pancarte où nous pouvions lire ...réac, facho.......et de temps en temps, mais ils ne pouvaient se faire entendre devant les broncas qu’ils déclenchaient, des slogans appris au cours de leur endoctrinement.

Ils ne font que réciter ce qui leur a été inculqué !

Il pleuvait, il pleuvait et nous étions face à face, avec de temps à autres des "mots" qui fusaient de part et d’autre. Au chant des Africains, ils ont opposé,devinez quoi.....l’internationale.....quelques paroles...sans plus, restant stoïques à nos arguments.....et le drame Polonais nous permettait de raviver quelques vérités.....mais que savent-ils de ces massacres perpétrés par leurs amis.!! et s’il n’y avait eu que celui là !
Face à eux, une majorité d’anciennes et anciens aux cheveux blancs...de Harkis ,ayant répondu à l’appel du C.A.R , Collectif Aixois des Rapatriés .
René Andrés président du CAR, Robert Pérez président de l’AOBR Aixoise ont agi efficacement,.... le monde Rapatrié avait répondu à cette attaque , honteuse, contre la vérité.

Nous ne demandons que cela : La Vérité

De nombreux responsables d’associations du Collectif Aixois étaient présents accompagnés d’adhérents....

Depuis Marseille -désunion, l’AOBR était monté, en force, présente ,comme d’habitude à toutes ces cérémonies de la défense de notre mémoire. Signalons la présence des nouveaux responsables de l’ABO.

Ils n’ont pas envahi la salle du conseil comme prévu..

Après une heure de face à face plus ou moins tendu,situation chaude par instant, et contrairement aux écrits de La Provence, le P.C.F et le N.P.A ont abandonné les lieux alors que nous entonnions le chant des Africains.

René Andrés réunissait ensuite " ses troupes" sous le hall de la mairie pour remercier tous les présents et transmettre les remerciements du Maire...et nous reprenions, une dernière fois le Chant des Africains, à en faire trembler les vitres alentour !
Nous nous sommes séparé, sous la pluie....mais heureux de cette démonstration de notre Union locale .

Guy Montaner -

AOBR

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !!
    Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)